Namur Plus de 1 000 équipes s’étaient de nouveau inscrites au Namuraid.

Ce dimanche avaient lieu les championnats du monde namurois, autrement dit, le Namuraid. Depuis douze éditions, l’épreuve, qui combine de la course à pied, du kayak et du VTT, rencontre un très franc succès et cette année encore, il y avait plus de 1 000 équipes inscrites, soit 2 000 athlètes.

Vainqueur à trois reprises, Florian Badoux avait son précieux sésame, il faut dire qu’il y a toujours beaucoup de déçus, pour participer à l’épreuve, mais n’avait pas de partenaire jusqu’à il y a peu… Concentré sur l’organisation de l’Xterra Belgique, ce n’est que depuis deux petites semaines qu’il sait qu’il ne sera pas classé dans la catégorie des hommes, comme à son habitude, mais bien dans la catégorie mixte.

"J’étais le plan B de Marie Bailleux. Son mari, Julien Piron, s’est en effet blessé à la cheville il y a quelques semaines et n’était pas rétabli pour faire la course en tête", précise Florian.

L’objectif du duo était donc clairement de décrocher la victoire, mais c’était sans compter sur une concurrence assez rude. C’est en effet au sprint que s’est jouée la première place, entre Florian & Marie, et Mickaël Proes & Olivia Flores, dits les Acrobates.

"C’était surprenant comme course. On a bien creusé l’écart après la première portion de course à pied, en prenant quatre minutes d’avance. Nous avons fait un bon kayak, ne laissant personne nous dépasser et sortant de l’eau à la dixième place. On s’est peut-être un peu reposé sur nos lauriers en VTT, en se disant que c’était fait mais dans la dernière grosse côte, dans les bois de Malonne, on a un peu subi le retour de la seconde équipe mixte", explique à son tour Marie.

Heureusement , le couple d’un jour connaissait le parcours sur le bout des doigts, ce qui lui a permis de garder la tête jusqu’à la ligne d’arrivée où ils ont pu célébrer leur première victoire ensemble, mais sans doute aussi la dernière. "L’an prochain, je reprends Julien, ou pourquoi pas le refaire une fois dans la catégorie femmes, pour tenter de détrôner Françoise Jouniaux et Florence Goffinet", s’amuse la Malonnoise. En effet, dans la catégorie des dames, c’est à nouveau les Gazelles qui se sont imposées pour la six ou septième fois… Quand on aime, on ne compte pas !


Didier & Denis, la course parfaite

Chez les hommes, pas de surprise. Les favoris, Sylvain Denis et Antoine Didier, ont pleinement assumé leur statut en décrochant la victoire. Les deux triathlètes du TriGT n’ont eu que très peu de concurrence. En effet, dès les premiers kilomètres de course à pied, ils ont creusé l’écart pour finalement passer la ligne avec, tenez-vous bien, sept minutes et cinquante-huit secondes d’avance sur les deuxièmes. Troisième participation et troisième victoire pour la TriGT Golden Tiche, mais sans doute la plus écrasante de toutes. Steven Piret et Florentin Radart, quatrièmes l’an dernier, se sont classés à la seconde place, devant Victor Alexandre et Adrien Dewandre, pourtant partis dans la seconde vague.


>>> Tous les résultats ici