Namur

Olivier Noël et Alain Remy, deux amis, prendront le départ pour la première fois en se donnant à fond. Comme des centaines d'autres duos sur cet incontournable du sport namurois


Ce dimanche, la ville de Namur accueille la 12e édition du Namuraid, sorte de triathlon revisité qui se dispute en binôme et qui allie course à pied, kayak et VTT.

Parmi les 1 050 participants, de nombreux duos disputeront cette épreuve pour la toute première fois. C’est notamment le cas pour ces deux jeunes quadragénaires, Alain Remy (Anloy, Libin) et Olivier Noël (Flawinne, Namur). Leur objectif : terminer l’épreuve en donnant le maximum, sans se mettre pression.

"On a la même façon de voir les choses. On a l’esprit de compétiteur et on a plus ou moins la même préparation. On voit plus cet événement comme quelque chose de convivial qu’un challenge sportif, mais on ne va pas là-bas pour faire ça comme des couillons", explique Olivier Noël. "On n’a pas le niveau pour faire quelque chose. Quand je faisais des semi-marathons, je visais les 2 h. Pas terrible. On ne prétendra donc à rien. Finir le Namuraid sera déjà bien", ajoute Alain Remy.

Comme pour beaucoup de duos, les quatre kilomètres de kayak seront une pure découverte. "Ça sera l’aventure", précise le citoyen de la province luxembourgeoise.

Même son de cloche dans la bouche de son équipier. "Je n’en ai plus fait depuis une descente de la Lesse il y a dix ans…"

Sans référence, difficile de se projeter mais tous deux comptent assurer sur les 23 km de VTT et les 6 km de course à pied. "Je n’avais plus fait de VTT depuis au moins quinze ans. J’ai refait quelques sorties et, franchement, je me suis senti bien et ça m’a plu. La course à pied, le cross-training et le mini-foot (MFCC Namur, P3 namuroise) payent", poursuit Alain Remy qui compte sur son acolyte pour rythmer la course à pied. "Je cours effectivement beaucoup : des joggings, des cross, le semi-marathon de Namur ou encore le DH Urban Trail. Il ne devrait pas y avoir de souci à ce niveau-là. Pour le VTT, on verra… Je suis plus habitué au vélo de route et n’ai pas vraiment un profil de grimpeur", enchaîne Olivier Noël.

Reste une inconnue, à savoir leur état de fraîcheur ce dimanche. L’un sera, la veille, au Graspop, le second à un barbecue en famille. C’est aussi ça, le Namuraid…