Namur Jérémy De Vriendt s’est montré deux fois décisif pour qualifier les siens.

Comme l’UR Namur FLV et Meux, Onhaye disputera ce dimanche le 4e tour de la Coupe de Belgique après avoir éliminé Zwarte Leeuw et le CS Brainois. Deux qualifications acquises aux penaltys, avec un Jérémy De Vriendt décisif dans chacune des deux séances puisqu’il a stoppé deux envois adverses à chaque fois. Ce dimanche face à Rhodienne-De Hoek (P1), le portier walhérois espère éviter de nouveaux tirs au but.

"Je préfère en arrêter encore deux que d’être éliminé, mais si on pouvait éviter une troisième séance, ça serait pas mal", rigole notre interlocuteur.

Ses bonnes statistiques ne sont pas là par hasard. Ancien professionnel, Jérémy De Vriendt a travaillé les penaltys durant de nombreuses années.

"Quand j’étais au Standard, à Malines ou à La Louvière, on travaillait ça tous les jours", se souvient-il. "Avec l’habitude, il y a des automatismes qui viennent en fonction de la personne qui se présente." En quelques secondes, le portier doit pouvoir analyser la situation ainsi que la gestuelle et le comportement du tireur. "Un gars plus fin aura par exemple peut-être un regard qui va changer. On fait attention aux courses. Si un joueur décélère puis accélère, c’est peut-être propice au lift. S’il tourne les épaules, c’est peut-être pour croiser. Tout cela ne vient pas comme ça. C’est du travail et des gestes à répéter. Et puis, les penaltys, ça reste avant tout de la chance et du feeling."

Le fait qu’Onhaye arrive deux fois aux tirs au but en réalisant deux nuls, 1-1 et 0-0 au coup de sifflet final, est aussi la preuve l’équipe a pris ses marques défensivement.

"On prend moins de buts que la saison dernière. On est bien plus compacts et on doit dès lors moins se tracasser en attaque. On a déjà vu une belle évolution entre notre premier match de la reprise et le dernier joué."

En cas de qualification, les hommes de Lionel Brouwayes affronteront le vainqueur de Londerzeel - Alost. "Mais la rencontre de ce week-end ne sera pas aisée. C’est une P1 qui ne la vaut pas réellement. Ils ont des joueurs qui peuvent évoluer facilement en D3, voire D2 amateurs."