Adrian Moris a les Etats-Unis dans le sang et ce n’est rien de le dire. Parti outre-Atlantique il y a près de dix ans pour y jouer en D2 NCAA et coacher trois saisons au Texas, il a ensuite eu l’envie de permettre à un maximum de jeunes d’y tenter l’aventure. Raison pour laquelle il a créé l’ASBL European Gladiatos Basketball.

Chaque saison, à l’issue de journées de recrutement, plusieurs jeunes ont l’occasion de partir en stage en Caroline du Nord. "En 2019, j’avais fait venir un coach américain à Wavre mais en cette année particulière, j’ai forcément dû annuler", confie-t-il. "J’ai malgré tout pu voir en live plusieurs joueurs. Il n’y en a qu’un seul pour lequel j’ai dû me contenter d’une vidéo."

Et malgré l’absence d’une escapade estivale aux Etats-Unis, six d’entre eux ont décroché le droit d’intégrer pendant un an la Combine Academy, à une cinquantaine de kilomètres de Charlotte : deux Français, Noah Anthony (Spirou), Loïc Pirotte (Bertrix), Gilles Vrancken (Liège) et Michaël Eluki (Canter).

"Au niveau administratif, cela a été le stress mais les frontières restent ouvertes pour les étudiants et ils ont obtenu leur visa. Il faut savoir qu’ils vont vivre dans une vraie bulle. Sur le campus, il y a tout : les infrastructures sportives, l’école et l’internat. Ils ont été testés au Covid avant d’arriver et leur température sera prise tous les matins."

En fonction de leur âge, les jeunes intègrent la High School ou la Prep School.. L’objectif étant ensuite d’obtenir une bourse auprès de la NCAA pour suivre un cursus à l’université. "Les Américains sont peut-être plus athlétiques mais ont moins de fondamentaux que les Européens. Ils ont tout à gagner, c’est à 16-17-18 ans que cela se joue."

Un bagage qui pourra leur ouvrir différentes portes.

"Il y a un an, l’ancien chestrolais David Filbiche a décliné une offre d’une université pour devenir professionnel en D1 serbe. Le Namur Arnaud Philippart a été arbitre en Floride et dorénavant, il est l’un des préparateurs physiques à la Combine Academy." En juillet 2021, Adrian Moris devrait accompagner de nouvelles promesses à Charlotte.