Namur Nassogne et Habay se retrouvent pour la finale de la Coupe de la province de Luxembourg.

Dimanche à Libin, la finale de la Cristaline Cup opposera le champion de P2B au champion de P1. À coup sûr, une équipe fêtera donc le doublé. Pour Habay-la-Neuve, le favori de ce duel, ce ne serait pas une première. En 2017, l’équipe du président Philippe Toussaint avait déjà remporté le championnat de P1 et la Coupe de la province.

Pour Nassogne, ce serait une première et surtout une performance assez exceptionnelle. "Pour nous, ce rendez-vous est un véritable événement, un match de prestige", affirme le joueur-entraîneur William Philippe. "Dans mon cas, c’est encore plus particulier puisque c’est mon dernier match."

Il y a quelques semaines, William Philippe avait annoncé qu’il prendrait du recul au terme de ce championnat qui joue un peu les prolongations. Reste à voir combien de mois durera cette pause.

"Quoi qu’il en soit et quel que soit le résultat de la finale, c’est génial que l’on soit arrivés là. J’espère seulement que nous ne serons pas balayés."

Quand on préface une finale de Coupe, on estime généralement que les deux équipes ont autant de chances de l’emporter.

"Dire que c’est du 50/50 serait diminuer les qualités de notre adversaire, qui est quand même la grosse cylindrée de la P1. Ils veulent clairement signer le doublé. Ce sera très compliqué pour nous."

Attention, William Philippe et les Nassognards ne partent pas battus d’avance. "Notre priorité, ce sera de prendre du plaisir. L’erreur, ce serait de dénaturer notre jeu parce que nous affrontons les Habaysiens. Nous devons avoir du respect, mais pas trop. Nous sommes heureux d’être là, nous sommes impatients de vivre cette fête du football, nous allons peut-être encore étonner certaines personnes."

William Philippe espère créer la surprise dimanche à Libin. Il garde les pieds sur terre et est bien conscient qu’avant la finale son équipe avait bénéficié d’un tirage au sort plutôt favorable. "Les années précédentes, nous tombions souvent sur les P1. Cette fois, le tirage a été clément et nous a surtout proposé des P2."

Nassogne avait passé le premier tour grâce à son goal-average. "Nous avions décroché notre qualification au détriment de Gouvy grâce à notre 0-10 à Sibret."