Namur

Huit buts et huit minutes décisives en première période dans ce derby namurois.

Rochefort décrochait sa première victoire à l’extérieur de la saison dans un match à rebondissements. En première période, il n’y en avait que pour les Marcassins. Entre la 23e et la 31e minute de jeu, les visiteurs plantaient quatre buts (0-4).

Spy n’y était pas et subissait la domination adverse. Néanmoins, après deux changements de l’entraîneur visité, les Spiroux réduisaient l’écart avant de rentrer aux vestiaires (1-4). « En première période, on les a baladés. On était au-dessus d’eux dans la vitesse d’exécution et dans nos combinaisons. Après la pause, on est retombé dans nos travers", expliquait le flanc gauche de Rochefort Marty Labar.

En effet, Spy offrait une tout autre prestation en seconde période.

Motte ramenait de l’espoir à la 60e sur coup franc (2-4) et troublait les esprits rochefortois à la 81e (3-4). Spy jouait le tout pour le tout, mais se faisait punir par Ouedraogo sur contre-attaque dans les arrêts de jeu (3-5). « On a fait les mêmes erreurs que l’an passé, sauf qu’en P1, ça passait. On n’est pas sorti du vestiaire en première mi-temps. La réaction est peut-être le seul point positif, mais ce n’est pas suffisant. On a besoin de points, on va devoir se reprendre", confiait le joueur de Spy Yohan Motte.

Spy devra prendre les trois points la semaine prochaine à Habay-la-Neuve, concurrent direct en milieu de tableau, alors que Rochefort recevra Huy.