Namur

Le joueur de Century 21 Virton quitte le club pour tenter une nouvelle expérience...

Vendredi dernier, le Profondevillois a disputé sa dernière rencontre pour le compte du Century 21 Virton avant de rejoindre Vedrinamur.

Nicolas, satisfait de ta dernière prestation sous les couleurs virtonaises avec un statut de titulaire ?

"Disons que je peux avoir des regrets pour mon match face à Lievshin. Je mène 9 à 8 dans le premier set avant de m’incliner. Je remporte le deuxième avant de me retrouver encore à 9 à 9 dans le troisième. Pour le même prix, je m’imposais trois à zéro. Par contre, il n’y a pas eu photo face à Adrien (Rasenfosse) qui me bat sur trois sets secs."

Première saison en superdivision. Douze matchs. Bilan positif ?

"Bien sûr. D’un point de vue sportif, ce sont mes deux victoires avec Gaëtan Swartenbrouckx et face à Hervé Delporte que j’ai envie de retenir. Mais ce qui était surtout intéressant, c’est d’avoir été au contact de joueurs d’expérience tout au long de la saison. J’ai notamment pu compter sur eux pour avoir un maximum de conseils."

C’est-à-dire ?

"Ils étaient là pour me donner des conseils avant, pendant et après le match. Yannick (Vostes) c’était principalement du coaching tactique en fonction de mon adversaire. Filip (Szymanski) , il cherchait à me motiver, on peut parler d’un coaching plus au mental."

Pourquoi avoir décidé de quitter la Gaume pour rejoindre le club de Vedrinamur ?

"Je n’avais pas trop le choix. Avec l’arrivée de Gaëtan Swartenbrouckx, on allait se retrouver avec cinq joueurs pour trois places. Et donc très peu de chances de jouer régulièrement. À Vedrinamur, on m’a proposé de rejoindre l’équipe et d’être directement un titulaire à part entière. Ce qui va me permettre de disputer encore plus de matchs que cette saison."

Ca sera aussi plus facile pour organiser votre calendrier…

"Mon nouveau coéquipier, Louis Laffineur, est également dans l’équipe nationale. Du coup, même s’il y a Frédéric Sonnet, le club va pouvoir adapter le programme en fonction de nos disponibilités. Maintenant, cela veut aussi dire que mon rôle sera plus important dans l’équipe et je ferai mon maximum pour l’aider à se maintenir."