Ces dernières semaines, l'actualité de l'Union Namur a essentiellement été judiciaire. Parmi les procédures juridiques engagées : celle de la commune de Fosses-la-Ville, en référé, qui voulait récupérer les installations synthétiques du Stade Winson. Celles-ci peuvent en effet être occupées par l'Union Namur, depuis la fusion entre l'UR Namur et Fosses il y a deux ans et demi sur base d'une convention portant jusqu'en 2031. Mais elles ne sont pour l'instant pas utilisées. La commune souhaitait y relancer une activité pour les jeunes. 

Ce mardi matin, la décision judiciaire a été rendue. « L’Union Namur reste l’occupante des installations à Fosses-la-Ville. La juge en référé a débouté la commune de Fosses dans sa demande de déclarer caduque la convention d’occupation des installations sportives détenue par l’Union Namur jusqu’en 2031. La demande a été jugée tardive, et non fondée dans son argumentation globale d’abandon des lieux. L’Union peut donc maintenant intégrer cette donnée dans un vrai projet à un endroit stratégiquement bien situé entre la capitale wallonne et Charleroi, et qui sera la tête de pont occidentale d’un futur centre de formation namurois », indique le club.