Namur La 72e édition a été animée du début à la fin. Et il y aura une 73e édition !

Le Tour de Namur s’est clôturé dimanche, au sommet de la Citadelle, avec une belle victoire, remplie d’émotion, de Laurens Huys, tandis que Sander Elen y a conservé son maillot jaune. Le point sur cette 72e édition.

Des dénouements variés

Toutes les étapes ont été animées. Avec à chaque fois un dénouement différent et des vainqueurs d’étapes qui changeaient chaque jour, comme les porteurs du maillot jaune. Après un sprint sur l’étape des Ardennes remporté par Brecht Stas, il y a eu une échappée victorieuse à Florennes, avec Julien Van den Brande qui s’est imposé dans un groupe de quatorze hommes. Le public trempé de Rochefort a ensuite pu voir la victoire en solitaire d’un homme fort, Steven Pattyn, avant le contre-la-montre de Doische dominé par Sander De Pestel et, enfin, Laurens Huys qui a résisté au retour du peloton dans la citadelle de Namur, où Sander Elen a décroché le classement final.

Le chrono a été décisif

Pour son retour au programme cette année, le contre-la-montre de Doische a été décisif. S’il n’a pas remporté d’étape sur ce Tour de Namur, Sander Elen y a posé les bases de sa victoire finale. Les vingt bornes de ce chrono disputé dans un vent très soutenu ont créé les plus grands écarts sur ce Tour de Namur. Deuxième du classement général avant ce chrono, le Liégeois Quentin Venner y a par exemple perdu du temps, rétrogradant ensuite en dixième position.

Des Namurois présents

Ils n’étaient que quatre Namurois au départ, mais on les a vus. Corentin Piret a réussi son objectif d’aller au bout de la première étape, Rémi Bélot a beaucoup attaqué sur les débuts d’étape et a bouclé l’épreuve. Antoine Baurin aurait mérité mieux, mais il n’a pas été verni, avec des rayons cassés en plein sprint à Vresse-sur-Semois, alors qu’il était en bonne position. "J’ai aussi été victime d’une chute et d’une crevaison à un mauvais moment", déplore-t-il. Tandis que Sylvain Moniquet a enflammé ses supporters avec deux échappées et le port du maillot à pois. Avant d’arrêter samedi soir.

Une édition en 2020

Menacé d’annulation cette année, le Tour de Namur aura-t-il encore lieu l’an prochain ? "Oui", répond Christian Bouillot, le président du club organisateur. "Je ne sais pas encore comment, mais il y aura un Tour de Namur en 2020."

Le Royal Namur Vélo fera toujours partie de l’organisation, peut-être en association avec un autre intervenant.