A midi tapante et alors que le thermomètre indiquait 37° sur la plage de Mittersheim, de courageux triathlètes se lançaient vague par vague dans les eaux troubles du lac Vert. Au programme, 2 kilomètres de natation, 80 à vélo et 10 en course-à-pied pour la version L. Parmi eux, Victor Alexandre qui y entamait une saison 2020 bien amputée.

Dans l’eau, domaine qui a longtemps été son point faible, le Namurois accrochait Victor Henry, champion de France de Duathlon. Il sortait alors en cinquième position, à moins d’une minute trente du trio de tête parmi lesquels Benjamin Pernet, ancien professionnel et Kevin Rundstadler, l’un des meilleurs triathlètes français actuels.

Après avoir perdu quelques secondes à la transition, le jeune kinésithérapeute se lançait à toute vitesse sur son vélo pour deux boucles de 40 kilomètres sans trop de dénivelé, ce qui ne lui convenait qu’à moitié. Il revenait tout de même rapidement sur son homonyme et un autre adversaire. Alors sur le podium virtuel, il creusait l’écart mais ne se rapprochait pas de la tête.

A pied, l’ancien membre du Rise Shine Tri souffrait sous un soleil de plomb mais résistait au retour de ses poursuivants, tous également diminués par les conditions difficiles. Il conservait donc sa troisième place, objectif qu’il s’était fixé avant la course.

Le voilà donc rassuré sur sa condition et content de ses progrès en natation. Reste à voir quand il pourra encore démontrer ses qualités cette année.