La victoire de ce dimanche contre Tamines va être fêtée ce jeudi avec une virée à Louvain-la-Neuve

C’est le résultat du week-end. Grand-Leez a infligé dimanche la première défaite de la saison à la Jeunesse Tamines, qui avait jusque-là réalisé un sans-faute.

"Franchement, avant le match, beaucoup espéraient mais personne n’y croyait vraiment. Je faisais d’ailleurs partie de ceux qui pensaient que Tamines ferait un 90/90", confie le double buteur grand-lézien Audric Delooz à tête reposée.

Ce résultat, les hommes de Dany Verkamer l’ont forgé grâce a un plan de jeu que l’attaquant ne souhaite pas trop dévoiler.

"Il y avait évidemment du marquage individuel à respecter pour faire déjouer plusieurs Taminois. Mais égoïstement, je préfère ne rien dire de plus. J’aimerais qu’on soit les seuls à les battre de la saison ! Il faut aussi dire que dans les dix premières minutes Mwemwe a eu deux grosses occasions et, pour le même prix, le résultat était tout autre", poursuit Audric Delooz, qui évoque aussi la solidarité grand-léziènne. "On a fini le match à 9. Des gars comme Devigne et Lefèvre ont tenu la baraque dans ces circonstances. On faisait des courses dans tous les sens. On a été vraiment soudés, ce que le coach nous reprochait en début de saison lors des matchs."

Suspense relancé

Les Verts fêteront cette victoire comme il se doit jeudi et entretiendront encore plus cet état d’esprit de groupe.

"On pensait aller au bowling ce mardi mais, finalement, le coach va annuler l’entraînement de jeudi pour qu’on aille boire un verre à Louvain-la-Neuve dans les bars de notre président, qui a d’ailleurs mis avec nous dans la cagnotte ce dimanche !"

Grâce à cette victoire, les Verts relancent le suspense en haut de tableau et surtout engrangent trois bons points en vue du tour final. Nismes, qui se déplaçait à Biesme ce dimanche, s’est imposé (1-3) et revient à cinq unités des Allous, qu’ils doivent encore rencontrer deux fois, dont la première dans quinze jours. Tout pourrait donc encore se passer d’ici la fin du championnat. Entre-temps, les Nismois recevront le Condruzien dès dimanche tandis que la Jeunesse Tamines recevra Profondeville. Reste à savoir si l’écart entre ces deux formations sera toujours de cinq unités au terme du prochain week-end. Le duel entre les deux leaders de la compétition vaudra en tout cas le détour.

"On peut dire que ça relance le titre mais je reste persuadé que Tamines sera champion et qu’ils gagneront la Coupe. Quant à nous, je ne préfère pas trop m’avancer car on est trop irréguliers cette saison. On est capables de battre Tamines et de perdre la semaine suivante. On aura notamment trois suspendus (Verdel, Demoulin et Kindermans) pour aller à Chevetogne ce week-end. Mais si on réussit un 6/6 d’ici la trêve, alors on aura un pied et demi au tour final."