"L’Horeca le fait avec l’action #1ermai
Alors faisons de même avec l’action #Basketball #Volleyball #Ping-Pong
OUVREZ les salles pour nos sporti(ve)s"

© DR

Olivier Goossens, le président du FriendlyBulls55 Ixelles, souhaite que les jeunes puissent réintégrer les salles et continuer la pratique de leurs sports collectifs. Il a donc langé une grande campagne sur les réseaux sociaux et espère être suivi par tous les sports en salle. 

"On parle de l’Horeca qui souffre, c’est une réalité, mais on n’évoque plus la jeunesse et on ne parle plus du tout du sport en salle amateur. Les clubs doivent pourtant organiser la saison prochaine et on a surtout des jeunes qui comptent sur nous."

Le président, également organisateur de stages dans le privé et qui a fondé le BasketHall 55 à Beersel, reçoit des retours parfois inquiétants de parents : "Il y a des enfants qui viennent en stage chez moi. Leurs parents qui ont des enfants âgés donc des ados me disent qu’ils traversent une crise profonde de mal-être." 
La possibilité de jouer à l’extérieur pour les plus grands semble avoir atteint ses limites. " Les plus grands peuvent fréquenter les terrains extérieurs c’est très bien mais comment on fait pour partager les rares playgrounds entre les basketteurs ou avec d’autres sports ? Les communes n’ont pas l’argent et parfois pas la volonté d’investir dans la créations de terrains extérieurs ." 

Le président insiste sur la notion de responsabilité que les différents acteurs du sport amateur veulent mettre en avant : "On va de nouveau avoir du beau temps. Cela veut dire que les jeunes vont de nouveau se retrouver à 100 par terrain ? On sait que les mesures de distanciation ne seront pas respectées. Je l’ai dit au président Delchef de l’AWBB qui a encore eu un contact récemment avec la ministre Glatigny : nous les clubs pouvons gérer via nos installations et nos formateurs les différentes mesures sanitaires et faire en sorte que nos jeunes reprennent le sport. Nos ados veulent jouer !"