Il ne se passe pas un jour sans que le protocole concernant la pratique du sport connaisse un changement. A charge pour les clubs de s'y retrouver et d'assumer par rapport aux parents une communication pour la moins hasardeuse venant du monde politique en la matière.

Ainsi, ce week-end, le protocole de la Ministre des Sports Valérie Glatigny concernant la pratique sportive indoor allait plus loin que les mesures de restriction de la pratique sportive imposées par le comité de concertation et l’arrêté ministériel qui en avait découlé. A l’analyse de ce protocole par des juristes, on y apprenait que les entraînements et les compétitions se déroulant à l’intérieur étaient désormais également interdits pour les enfants de moins de 13 ans. Et ce, jusqu’au 13 décembre. Concrètement, cela signifiait que toutes les activités indoor des clubs devaient être arrêtées. Mais pas les stages, camps sportifs ou autres activités extra scolaires autorisés par les autorités locales.

Ce lundi en fin de journée, nouveau revirement, sous la forme de l'adaptation suivante au sein du protocole de la pratique sportive en Fédération Wallonie-Bruxelles. 

"Les activités sportives indoor (stages, entraînements et compétitions) pour les moins de 13 ans sont permises, sous réserve de décisions de restriction des autorités locales en matière d’accès aux infrastructures, ou d’autres décisions prises par les fédérations sportives elles-mêmes. Ces activités nécessitent l’accord de l’autorité locale si elles ne sont pas organisées par cette dernière. Plus précisément, il est du ressort de l’autorité locale (communale ou provinciale) d’accorder une autorisation générale ou par dossier."

Les clubs n'ayant pas eu de contre-indication des autorités locales peuvent donc, jusqu'à nouvel ordre, poursuivent leurs activités indoor avec des enfants de moins de 13 ans.

Pour les plus de 13 ans

À souligner également la précision suivante concernant l'usage des infrastructures outdoor pour les plus de 13 ans: "Les sportifs amateurs de 13 ans et plus ne peuvent s’entraîner qu’à l’extérieur, et ils peuvent faire usage des parties extérieures des infrastructures sportives (par exemple, un terrain de foot, de basket,…), mais il ne peut y avoir plus de 4 personnes à la fois."

En matière de sport individuel outdoor (course à pied, vélo, VTT...), il est par contre indiqué, toujours selon la communication venue du cabinet ministériel, que la pratique sportive est autorisée avec maximum deux personnes supplémentaires en plus de soi, en respectant les règles de distanciation physique.