La décision, prise à la majaorité des 21 membres du CA de l'ACFF, de reporter au delà de début septembre l'entame des championnats était attendue. 

Il est vrai que depuis l'annonce du report des premiers tours de la Croky Cup, disputés par les clubs amateurs, il semblait intenable de maintenir le début de la saison en D2ACFF, D3ACFF et provinciale à la fin août. D'autant que l'aile flamande avait déjà pris cette décision. 

Evidemment, il reste encore pas mal d'inconnues concernant l'évolution sanitaire en Belgique et un éventuel prochain CNS pourrait à nouveau tout remettre en question. 

Nouveau calendrier

Mais les clubs amateurs sont désormais fixés, en attendant la publication du calendrier (celui de la Nationale 1 ayant été publié il y a quelques jours): la D2 et la D3 ACFF reprendront le 20 septembre alors que les séries provinciales lanceront leurs championnats une semaine auparavant. 

L'ACFF a expliqué ce dimanche le processus qui a mené à ce nouveau calendrier: les premiers tours de la Croky Cup qui concernent pas mal de clubs amateurs. 

"Décider de reporter le début des championnats n'est pas une décision que l'on prend de gaieté de coeur et encore moins à la légère. Elle est le fruit d'une mûre réflexion basée sur des arguments tangibles qu'il est important de développer ici. Rappelons tout d'abord que cette décision relève d'un processus démocratique. La raison principale du report des championnats d'équipes premières se trouve dans le report des premiers tours de la Coupe de Belgique, pour laquelle l'ACFF compte plus de cent clubs qualifiés pour les deux premiers tours. Dès lors, pratiquement tous les matches de D2 et quasi tous ceux de D3 ACFF initialement prévus le 6 septembre allaient devoir être reportés ou disputés en semaine trois jours plus tard. C'était aussi le cas pour une quarantaine de clubs des divisions provinciales."

Le processus est allé un peu plus loin. Pas seulement dans la présence des clubs en Coupe. Avoir la Croky Cup et les championnats en concurrence risquait d'amener d'autres conséquences.

"Des équipes risquaient, dès lors, d’avoir des difficultés pour organiser le déplacement en semaine sans compter qu’elles pouvaient aussi être privées de quelques joueurs retenus par leurs obligations professionnelles. Un problème identique risquait de se poser au tour suivant (13 septembre) pour de nombreux clubs de D2 et D3 ACFF. C'est pourquoi il a été décidé que les Provinciales pourraient reprendre ce week-end-là tandis que les D2 et D3 ACFF reprendraient une semaine plus tard le 20 septembre."

Présence du Covid

En outre, même si tous les clubs amateurs n'ont pas testé l'ensemble de leurs équipes, le Covid s'est malheureusement invité chez beaucoup de cercles sportives, venant faire capoter une préparation estivale pourtant bien organisée.

"Plusieurs clubs ont vu leur préparation perturbée par des cas de COVID ou par la décision des bourgmestres de plusieurs communes d'interdire les matches amicaux sur leur territoire pendant tout le mois d'août. Il était important que ces clubs puissent également bénéficier d'une préparation équitable." 

Pourquoi les jeunes le 20 septembre? 

La décision la plus surprenante, c'est certainement celle de fixer au 20 septembre le début de la saison des jeunes. Là aussi, l'ACFF justifice et explique ce choix: vacances, rentrées des classes, nettoyage des vestiaires, zones rouges... Autant de critères qui ont fait basculer la décision de l'ACFF pour le 20 septembre.

"Le CA de l'ACFF a surtout voulu tenir compte de la réalité des plus petits clubs. Beaucoup d'entre eux ont des noyaux très étriqués et rarement complets avant la rentrée des classes. Des enfants rentrant de vacances en zone rouge risquaient de devoir aussi observer une période de quarantaine. De plus, de nombreux clubs des divisions provinciales ont émis le souhait que les équipes d'âge ne reprennent pas en même temps que les équipes premières, cela leur permettant de s'organiser pour le nettoyage des vestiaires et le service à la buvette, qui doit désormais s'effectuer aux tables."

De nouvelles fenêtres ouvertes

Retarder de quelques semaines le lancement de la saison permet, selon l'ACFF, d'ouvrir de nouvelles perspectives pour les clubs. 

"Ce report est l'occasion, pour les clubs, d'organiser des tournois ou matches amicaux dont ils ont été privés au plus fort de la pandémie. En conclusion, l'ACFF n'a pas décidé de mettre un frein aux activités footballistiques ni d'arrêter les compétitions (puisqu'on jouera en coupe). Elle a uniquement décidé, pour les raisons expliquées plus haut, de faire primer l'intérêt général et de reporter le début des championnats d'une ou deux semaines."