Giuseppe, dit Pino, Rossini, formera un duo d’attaque de feu avec Moussa Diallo. De quoi avoir des défenses renforcées à défier…

Utrecht, Malines, Zulte Waregem, Saint-Trond, Sporting Charleroi, OHL, Niederkorn et Olympic Charleroi : tel est le riche parcours de Giuseppe Rossini (30 ans), le "grand" avant (1,93 m), que Solières vient d’engager pour les deux prochaines campagnes.

Auteur de neuf buts (seulement) avec les Dogues cette année, il a préféré tourner la page du club voisin de son domicile ("J’habite à cinq minutes du stade de l’Olympic") pour se lancer un challenge sur les hauteurs de Huy, au Château Vert.

"Lors de la première partie de cette saison, j’ai connu quelques soucis avec les supporters carolos ", souligne celui qui a inscrit plus de 50 buts pour le Sporting zébré voisin. "Certains m’avaient pris en grippe. Au point d’entendre régulièrement dans les travées du stade des ‘casse-toi de chez nous’ pas toujours évident à accepter. Dès lors, même si j’ai signé deux triplés lors de la seconde partie de saison, je préfère tourner la page et ne pas prendre le risque de revivre de tels moments."

Des déplacements forcément plus longs, qu’il partagera avec Yanis Papassarantis (La Louvière) qui a aussi connu une formation au sein de l’élite, au Standard.

Si l’officialisation de la venue de l’élément aimant évoluer comme pivot, en décrochant, ne date que de ce week-end, des contacts avaient été noués il y a plus d’un mois. En effet, lorsque Moussa Diallo (33 buts) faisait traîner les choses pour confirmer sa venue, les Soliérois avaient noué des contacts avec le géant carolo. Aujourd’hui, Kevin Caprasse peut compter sur deux offensifs percutants.

"Diallo, je l’ai affronté cette année avec l’Olympic. Il aime les espaces et la profondeur. On peut vraiment former un binôme très complémentaire lors du prochain exercice."

En tout cas , toutes les défenses adverses risquent de prendre des mesures draconiennes afin de contrer le jeu en déviation de l’un et l’explosivité de l’autre. "On sera attendu, c’est clair. Ce sera à nous de prouver que l’on peut être performant ensemble."

Solières, qui a accueilli l’arrivée de Jean-Marc Fortin, l’ancien pilote, pour aider le président Remacle, aura des ambitions…