A l'arrêt depuis des semaines, le monde du sport amateur est pendu aux lèvres des instances gouvernementales à chaque nouveau comité de concertation.

Le prochain a lieu dans quelques jours et une reprise des activités pour les plus de 12 ans avait été fixée récemment au 16 janvier.

Cependant, l'évolution de la pandémie et les chiffres pas toujours très favorables ne laissent entrevoir aucune issue positive.

Cette tendance a d'ailleurs été évoquée lors d'une réunion ce jeudi 7 janvier entre la ministre Valérie Glatigny, les fédérations sportives et des experts scientifiques.

Il en ressort, selon une newsletter publiée par l'AISF, qu'il y a une "difficulté à donner une temporalité quant à de nouvelles mesures de déconfinement pour les activités sportives."

Quelques mots plus loin, le texte indique que les experts préconisent de repousser l'échéance de quelques semaines. "Ils ont évoqué l’éventualité du mois de mars. Il n’est donc guère permis, selon eux, de se projeter sur une reprise sportive pour les plus de 12 ans dans les jours qui viennent."

Ce n'est donc pas très positif même si des fédérations comme le handball ou le volley ont déjà instauré une saison blanche pour cet exercice.

Le texte précise et rappelle les mesures en vigueur pour la pratique du sport.

  • Pour les moins de 13 ans, les entraînements et compétitions en clubs sont autorisés.
  • Pour les plus de 12 ans accomplis, la pratique libre individuelle est autorisée, même en groupe, mais alors limitée à 4 personnes maximum avec respect des règles d’hygiène et de distanciation.