L’homme au casque, Marc-Henri Vandenberghe, a atteint son but en course à pied

Marc-Henri Vandenberghe est entré dans le cercle des vainqueurs au challenge ACRHO.

Geoffrey Devaux
L’homme au casque, Marc-Henri Vandenberghe, a atteint son but en course à pied

Marc-Henri Vandenberghe est entré dans le cercle des vainqueurs au challenge ACRHO.

S’il va s’aligner ce samedi à Herseaux avec l’objectif de faire de son mieux, Marc-Henri Vandenberghe peut courir tranquille : sa saison est d’ores et déjà réussie.

À 19 ans, le citoyen d’Hollain a pour la première fois pu lever les bras sur les routes du challenge ACRHO. C’était tout récemment sur la Rumoise. Il avait cette épreuve relativement courte (9,2 km) dans le viseur.

"En début de saison, j’étais parti pour réaliser une saison complète sur l’ACRHO, mais je me suis rendu compte que les parcours de 20 kilomètres ne me plaisaient pas du tout. J’avais terminé premier espoir en 2017 et 2018, mais cette fois j’avais envie d’autre chose."

Tout s’est accéléré à l’issue de la corrida pipaisienne en août. "J’y ai battu mon record personnel en courant à du 3.26 de moyenne", explique Marc-Henri. "C’est à partir de ce moment que j’ai décidé, avec mon coach Laurent Denays, de me fixer un objectif précis. Nous avons ciblé la course de Rumes. Je ne pensais pas la gagner mais au moins réaliser un super chrono."

Et Marc-Henri a fait les deux, s’imposant à une moyenne de 3.21. "La course de Rumes est réputée pour être rapide. Et j’apprécie cette distance autour des 10 000 mètres. Plus, ça devient long. Et moins, j’aime aussi, par exemple un 3 000 ou un 5 000, mais pas en compétition, juste aux entraînements."

Sous les 3'20'' si possible

Membre du BAC, Marc-Henri a aussi suivi Laurent Denays dans la structure Running Safe. Il entend poursuivre sa progression et a déjà le regard tourné vers 2020. "Je n’ai pas encore établi mon programme mais l’objectif sera par exemple de descendre sous les 3.20 de moyenne."

Sauf surprise, ce sera toujours avec le casque sur les oreilles, la particularité de Marc-Henri Vandenberghe. "Oui, c’est comme ça depuis quatre ans. J’écoute de la musique style techno et ça me pousse." Notamment vers la victoire.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be