Tristan Saint-Ghislain, de joueur de champ à gardien qui prend six buts: "Je me suis sacrifié pour l’équipe"

Le joueur de Warcoing a vécu une drôle d'expérience ce week-end dans le duel régional de P1 face à Beloeil

Geoffrey Devaux
Tristan Saint-Ghislain, de joueur de champ à gardien qui prend six buts: "Je me suis sacrifié pour l’équipe"
©tam.be

Le joueur de Warcoing a vécu une drôle d'expérience ce week-end dans le duel régional de P1 face à Beloeil 

Il a pris six buts mais personne ne lui en veut. Ce dimanche, en l’absence des deux gardiens, c’est Tristan Saint-Ghislain, joueur de champ, qui a pris place dans les buts de Warcoing face à Belœil (1-6). Une expérience dont il se souviendra longtemps. Tristan, 25 ans, est présent depuis la saison dernière à l’OC.

"Il y avait alors encore une P4, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Dès lors, je m’entraîne avec la P1 et je suis parfois repris. Sinon, je vais aussi jouer en réserves."

Ce dimanche, Fabien Delbeeke, le coach, a dû composer sans ses gardiens. Tristan était au courant. "Le numéro un n’était pas disponible et le numéro deux était touché aux doigts."

En arrivant au rendez-vous, Tristan Saint-Ghislain ne savait pas encore qu’il allait évoluer dans les cages. "Avant le match, le coach nous a réunis, les trois réservistes. Il a demandé si un de nous trois était volontaire pour jouer gardien. Les deux autres n’étaient pas chauds. J’ai décidé de prendre mes responsabilités. Le coach m’a tout de suite mis à l’aise en me disant que mes coéquipiers ne me reprocheraient absolument rien, quoi qu’il se passe. J’ai fait ce que je pouvais."

Tristan a ainsi pu se rendre compte de la difficulté du poste. "En tant que gardien, tu es le dernier rempart. Il n’y a personne derrière toi pour faire le travail ou récupérer un ballon. Ce qui met une certaine pression. Et puis, en tant que joueur de champ, on a tendance à ne pas mettre les mains et à essayer de jouer au pied."

Après moins de dix minutes, Tristan a accroché un attaquant et concédé un penalty. " Honnêtement, il joue bien le coup. Il s’est jeté sur moi et s’est laissé tomber. C’est dommage parce que c’était en tout début de match."

Durant la rencontre, ses équipiers l’ont encouragé. "Et à la fin, ils m’ont remercié. Je me suis sacrifié pour l’équipe, mais j’aimerais éviter de retourner au but."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be