2h13.34 à Valence, Pierre Denays a pulvérisé son record sur marathon: "Je veux reprendre un dossard en avril"

Le Tournaisien a terminé en 2h13.34 le marathon de Valence.

Geoffrey Devaux
Le Tournaisien a terminé en 2h13.34 le marathon de Valence.
Le Tournaisien a terminé en 2h13.34 le marathon de Valence.

Partir prudemment pour tenter au final de frapper un grand coup : tel était l’objectif de Pierre Denays sur le marathon de Valence. Le Tournaisien espérait battre son record à 2h15.59 et, au final, il l’a pulvérisé, signant 2h13.34 et terminant à une très belle 37e place sur l’épreuve espagnole.

"Les jambes vont étonnamment bien", nous disait-il au lendemain de son exploit. Une performance amorcée en suivant un groupe à connotation… féminine. "Je savais qu'une Éthiopienne visait un record mondial et je me suis donc retrouvé dans son groupe, confie Pierre. Nous sommes partis assez prudemment, sur des bases de 3.13 durant les 5 premiers kilomètres. Ensuite, nous sommes descendus à 3.11, 3.10 et, après la mi-course, c'était plutôt du 3.07-3.08. Avec Justin Mahieu, nous avons repris pas mal de concurrents."

Marathon de Valence : 2h13.34 pour Pierre Denays, 2h13.36 pour Justin Mahieu

Les deux Belges se sont alors lancés dans une fin de course palpitante. "Au 35e, Justin Mahieu est parti et je me suis dit qu'il fallait y aller si je voulais terminer premier Belge, poursuit Pierre Denays. Je me suis accroché, mais entre le 39 et le 41e,, à plusieurs reprises, j'ai eu la sensation que j'allais le laisser filer. J'ai puisé dans mes ressources pour tenir et, à 500 mètres de l'arrivée, j'ai pu placer une accélération pour finir deux secondes devant Justin. C'était une belle petite bataille entre compatriotes, avec en prime un super chrono. Je n'ai rien lâché dans les 2 ou 3 derniers kilomètres."

31e temps belge de l'histoire

Contrairement à d'habitude, Pierre Denays avait un peu modifié sa préparation. "J'étais parti en stage avec Bashir Abdi, mais pour le reste j'ai tout préparé en Belgique. Je suis vraiment content de la manière dont j'ai géré. J'ai noté qu'au ranking belge je figure au 31e rang de tous les temps sur marathon."

De quoi donner des idées à l’athlète tournaisien, qui devrait relever un nouveau défi en 2023.

"D’abord, je vais voir si je récupère bien. Je m’accorde trois semaines de relâchement avant de reprendre l’entraînement. Je sais que Bashir repart pour un marathon mi-avril et que dans ce cadre il effectuera un stage en Éthiopie. J’aimerais partir avec lui, histoire de bien me préparer en altitude. Il s’agit d’un long stage, plus d’un mois. Si je parviens à bien m’acclimater, ça pourrait m’aider à aller encore plus haut. Je veux trouver un dossard pour avril."

Pierre Denays a déjà pointé une date : le marathon de Rotterdam, qui a lieu le 15 avril 2023. "Le pic de forme que j'ai atteint ces dernières semaines devrait pouvoir me servir lui aussi pour la suite."

À noter la belle performance à Valence d’un autre régional, François Clais, qui finit en 2h23.16.

Le temps de passage de Pierre Denays dans les 25 derniers kilomètres

Pierre Denays - Valence
Pierre Denays - Valence ©IPM

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...