Futsal : La Roë domine le derby péruwelzien de D1 ACF face au Daring (4-7)

Les hommes de Dany Tondreau ont su faire la différence assez tôt dans la rencontre.

Geoffrey Devaux
MFC La Roë
MFC La Roë ©Devaux

Le derby péruwelzien de D1 ACF (association des clubs de futsal) entre le Daring et le MFC La Roë aura tenu ses promesses. Les deux équipes évoluent dans la salle de La Roë et c’est le Daring qui recevait cette fois.

MFC La Roë
MFC La Roë ©Devaux
Daring
Daring ©Devaux

Dès l’entame du match, La Roë prenait le dessus et Aziz perçait le rideau défensif adverse pour ouvrir le score. Allan Tondreau doublait la mise et faisait même 0-3 sur passe d’Aziz. Le Daring prenait un coup sur la tête mais Mincio, d’une belle frappe, redonnait espoir à son équipe.

Mais il était de courte durée. Un incident survenait entre les deux capitaines. Aymé Henrard se retrouvait au sol et se tordait de douleur suite à un contact avec Julien Weynants. Ce dernier écopait d’un carton rouge et regagnait les vestiaires. Profitant de leur supériorité numérique pendant quelques minutes, les joueurs de La Roë reprenaient leurs distances avant la pause via Henrard.

Match engagé.
Match engagé. ©Devaux

En début de deuxième période, c’est Hermand qui décochait un tir pour tromper Brunin. Voet ramenait le Daring à 5-2 et à ce moment, Olivier, le portier de La Roë, sortait quelques belles parades pour empêcher le Daring de recoller alors que les hommes de Sébastien Gillaux équilibraient les échanges. Mieux, suite à un beau travail d’Aziz, dans tous les bons coups, Estiévenart prolongeait le ballon dans le but. La Roë était sur du velours. Aziz, encore lui, faisait 7-2 tandis que Saval, lui aussi auteur d’une belle prestation dans les rangs du Daring, inscrivait deux buts en fin de match pour alléger le score. 4-7, score final de ce beau derby engagé. La Roë confirme son leadership.

Objectif titre pour La Roë

”Entre les deux équipes, on assiste toujours à de belles rencontres, même si j’ai trouvé nos adversaires un peu trop secs sur certaines phases, indiquait Dany Tondreau, inamovible coach de La Roë. Les styles de jeu sont différents et nous avons su faire la différence justement sur nos qualités, en faisant bien tourner le ballon. Nous visons le titre et le Daring constitue un concurrent direct. En janvier, nous affronterons le Daring B en coupe. Nous pourrions retrouver le Daring A en quarts de finale.”

Dans les rangs du Daring, le coach, Sébastien Gillaux, reconnaissait que la mobilité des adversaires avait fait mal. “Le match s’est joué sur quelques détails mais leur succès est mérité. Il nous a fallu du temps pour nous mettre en route mais en deuxième période, nous avons mieux joué et nous avons pu rivaliser. On sait que contre eux, il faut garder une bonne organisation et faire preuve de caractère, ce qui nous a un peu fait défaut en première mi-temps. A 5-2, un but aurait pu nous relancer mais il n’est pas venu. On a vu un beau match aujourd’hui.”

Aziz était dans tous les bons coups.
Aziz était dans tous les bons coups. ©Aziz était dans tous les bons coups.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be