Les jeunes coureurs ont le blues. Comme tous les autres jeunes, ils souffrent de l’absence de compétitions. Pour l’instant, la plupart des jeunes cyclistes continuent de se préparer, de s’entraîner, afin d’être prêts quand la saison des non pros pourra recommencer. Car, pour l’instant, le cap de la reprise est constamment repoussé avec de plus en plus d’épreuves annulées à cause du coronavirus.

Plusieurs coureurs de la région ne sont cependant pas concentrés sur cette reprise éventuelle. Comme Dayan Van Rillaert ou Audric Leleu. Les deux jeunes coureurs de Bingoal-Wallonie Bruxelles Development Team sont actuellement à l’arrêt et ne peuvent pas s’entraîner. Ils souffrent tous les deux d’un problème au genou et doivent se faire opérer.

“Mon opération est prévue la semaine prochaine”, commente Audric Leleu, qui est en deuxième année chez les espoirs et qui avait réalisé des résultats intéressants en 2020 pour ses premiers tours de roues dans la catégorie des moins de 23 ans. “Je n’ai donc pour l’instant pas de perspectives par rapport à la saison qui arrive.”

Même son de cloche pour Dayan Van Rillaert. Même si lui est encore un peu plus dans le flou. “Je dois aussi me faire opérer, mais je n’ai pas encore de date prévue pour cette opération”, commente celui qui arrive dans la formation continentale cette année, pour ses débuts chez les espoirs. “Avec le contexte de la pandémie, cela prend du temps, cela n’avance pas vite. On a aussi mis du temps avant de trouver la cause de mon problème au genou. Cela fait donc quasiment trois mois que je ne sais pas m’entraîner comme il faut.”

La mise entre parenthèses du début de saison n’est donc pas trop une mauvaise nouvelle pour Dayan Van Rillaert et Audric Leleu. “Non, dans ce contexte, c’est plutôt un avantage pour moi”, ajoute-t-il.

Plus de temps pour revenir

Ce que confirme l’ancien pro Christophe Detilloux, qui est leur directeur sportif. “Avec le début de saison actuellement sans courses, c’est une bonne chose pour les blessés : ils auront plus de temps pour revenir et moins de pression pour revenir rapidement”, explique-t-il.

Dayan Van Rillaert espère que les choses vont prochainement s’accélérer pour lui. “J’espère être rapidement opéré, pour pouvoir entamer ensuite ma revalidation, détaille-t-il. Cela prendra sans doute ensuite 6 semaines avant que je puisse refaire du vélo. Si tout va bien, je peux donc penser à un retour dans les pelotons pour fin mai.”