A la recherche de renforts offensifs, Beloeil s’est tourné vers le marché français et vient d’acter les arrivées de Gad Muanza et Allan Da Costa Soares en provenance de Villeneuve d’Ascq Métropole (VAM).

"Il s’agit de deux gauchers", indique Sébastien Terlin, le T1 beloeillois. "Gad sait évoluer à gauche comme à droite. Il est technique et est assez fort en un contre un. Il possède aussi une bonne pointe de vitesse et sait se montrer adroit devant le but. Allan est un joueur plus puissant qui peut évoluer plutôt en neuf mais éventuellement aussi sur un côté. Les deux profils nous intéressaient. Maintenant, ce sont des joueurs français et il faudra qu’ils s’adaptent au football belge. L’avantage, c’est qu’avec le Covid, tout le monde partira sur un même pied d’égalité après plusieurs mois d’inactivité, même si en France, ils ont joué un peu plus longtemps que nous."

C’est par l’intermédiaire de ses contacts que la RUS Beloeil a pu enregistrer l’arrivée de ces deux joueurs. "Oui, par le biais d’un manager avec lequel nous travaillons dans cette région, près de Lille", confie Sébastien Terlin. "Ces deux joueurs sont passés par VAM. Chris Nzuzi, qui joue chez nous, les connaissait aussi. Nous avons reçu des vidéos. Sincèrement, je pense qu’il s’agit de deux bonnes pioches. On pourrait avoir deux belles surprises."

Beloeil n’a donc pas terminé son marché. Le club aimerait encore attirer deux autres joueurs à vocation offensive dans son noyau. "Il y a de la place pour un neuf, plutôt un joueur de fixation, et une autre pour un joueur offensif polyvalent", confirme Sébastien Terlin. "Les opportunités sur le marché belge, surtout à ces postes, sont rares. On va voir aussi du côté français. Mais encore une fois, on ne se presse pas. On préfère attendre. De toute façon, il y a toujours des joueurs qui viennent se présenter spontanément. D’ailleurs, nous recevons régulièrement des candidatures, mais dans des secteurs du jeu pour lesquels nous sommes déjà complets."