Si les compétitions sportives sont à l’arrêt, la pratique du sport n’est pas interdite. Elle fait même un bien fou au moral. Ce ne sont pas les membres de plus de 12 ans du RTC Tournaisien, à Froyennes, qui diront le contraire. Comme dans d’autres clubs et depuis une dizaine de jours, ils ont repris le chemin des courts… extérieurs.

"Sincèrement, on ne croyait plus tellement à cette possibilité car même avant le reconfinement, nous étions déjà occupés à jouer sur les courts indoor, souligne François Laho, qui vient de céder la présidence à Guillaume Haffreingue. "Nous avons en réalité suivi les directives de l’AFT et quand elle a permis la pratique en extérieur, nous n’avons pas hésité. Nous avons beaucoup de chance avec la météo. Hormis ce dimanche, il a fait beau et ça va encore continuer."

La question de l’état des terrains pourrait se poser mais, là aussi, les voyants sont au vert. "Ils sont ultra-praticables, assure François. En tout cas jusqu’à maintenant."

Quatre surfaces extérieures ont été rouvertes et font le plein de 10 h à 16 h environ puisqu’il n’y a pas d’éclairage dehors au RTC Tournaisien. "On peut donc jouer à 4 maximum par terrain. Quant aux moins de 12 ans, ils ont pu continuer à jouer à l’intérieur et avec la prolongation des vacances de Toussaint, nous avons même pu organiser une deuxième semaine de stage", indique François Laho.

La population a besoin de se ressourcer et de continuer à se dépenser. François Laho en veut pour preuve la présence régulière de marcheurs et de joggeurs dans les bois ainsi que le succès rencontré par la pratique du tennis en extérieur.

"Nos membres jouent sans pression. Je n’ai pas l’impression que le tennis est montré du doigt en tant que discipline privilégiée par rapport à d’autres sports à l’arrêt complet. Je dirais même qu’il y a un réel engouement. Ainsi, depuis la première phase du Covid, nous avons enregistré plus de 100 nouveaux membres. Beaucoup de joueurs de foot se sont mis ou remis au tennis."