Tournai-Ath-Mouscron Après la RJEB, Florent Tachenion rebondit en D2 amateurs, à la Real.


 De retour à l’échelon national en rejoignant l’Entente binchoise l’été dernier, Florent Tachenion a cette fois sauté un nouvel échelon en rejoignant la Real pour la saison prochaine.

Un club qu’il aurait déjà pu rejoindre par le passé. "J’ai en effet déjà eu des contacts avec eux il y a trois saisons. Pour finir, ça ne s’était pas fait" , explique l’élément offensif.

De Soignies à la Real, le Dourois aura donc réussi à passer deux étages en quelques mois. "Mais j’avais déjà joué en séries nationales auparavant, à Boussu Dour en D2, et j’ai aussi fait trois saisons à l’URLC dans l’ancienne D3. C’est ensuite que, pour des raisons personnelles, j’ai rejoint la provinciale."

Florent Tachenion a donc patiemment attendu avant de retrouver un niveau plus proche de ses qualités. D’autant qu’à Deux Acren il va pouvoir profiter d’un nouveau terrain, peut-être plus adapté pour lui.

"C’est un club en pleine expansion, ils refont le stade avec un synthétique dernière génération. Ça me correspond" , se réjouit-il. "J’avoue qu’au départ je cherchais plus des clubs de D3 amateurs, notamment pour les déplacements, mais finalement cette opportunité est arrivée. Je n’ai jamais eu peur de me retrouver sans club malgré le fait que pas mal de contacts n’aient pas abouti."

À 28 ans, il va donc relever un nouveau challenge et essayer d’oublier la défunte saison à Binche.

"C’était une saison compliquée. Pourtant, on avait connu un mieux au milieu de la saison avec la griffe Khalifa. Ensuite, avec l’arrivée du nouveau coach (NdlR : Steve Pischedda, désormais T2 de Dante Brogno aux Francs Borains), les cadres sont partis. Ça devenait vraiment difficile, ce n’était pas gai. C’est une expérience qui me fera grandir."