Tournai-Ath-Mouscron En passant du ballon rond au cyclisme, Henri Delattre a conservé le même état d’esprit.

C’est un virage très large qu’Henri Delattre a pris il y a maintenant un an en décidant d’arrêter le football, une discipline qu’il pratiquait depuis l’âge de 5 ans, lui qui en a maintenant 18. Car le jeune homme n’a pas stoppé le sport : il est passé au vélo et vient ainsi de terminer sa première saison au sein des pelotons avec la Royale Pédale Saint-Martin de Tournai. Un choix qui peut surprendre de prime abord mais que l’intéressé justifie… par une blessure.

"Je me suis occasionné une fissure au niveau du ménisque. Le médecin m’avait conseillé de faire du vélo. J’ai commencé par faire du cyclo le dimanche et j’y ai pris goût. J’ai tellement accroché que j’ai commencé à réfléchir à ce que j’allais faire. J’en avais un peu marre du foot."

Au début, Henri n’a pas vraiment osé parler de sa réflexion autour de lui. Au final, le processus aura mis deux ans à germer dans son esprit avant la grande décision. "Ma maman n’a rien dit car elle sentait que j’avais besoin de ce changement. Par contre, mon père était surpris au départ. Mais aujourd’hui, il est encore plus à fond que moi dans l’aventure."

Fin 2018, le citoyen de Basècles a disputé trois ou quatre courses, histoire de voir s’il avait effectué le bon choix. La réponse se révélant positive après cette brève expérience, il a donc décidé de poursuivre. "Je viens de terminer une saison complète chez les juniors avec la Pédale Saint-Martin Tournai. La saison prochaine, je grimpe de catégorie. Je passe chez les espoirs."

Henri ne s’était pas fixé d’objectif précis. Enfin si. "Je ne cherchais pas à tout prix à obtenir de grands résultats. Je voulais surtout prendre du plaisir, m’amuser. C’est un aspect du sport qui fait partie de mes principes. Quand je jouais au foot, c’était déjà comme ça. Je ne suis pas parvenu à prendre la bonne échappée mais ce n’est pas grave. Je suis satisfait de ma saison." Et il a surtout beaucoup appris.

De gardien de but à... sprinteur !

Henri a donc commencé le foot à l’âge de 5 ans. “C’était à Thumaide, comme gardien de but directement. Vers mes 11-12 ans, j’ai été contacté par le RFC Tournai et j’y suis resté trois ou quatre saisons. Je suis alors arrivé à Belœil, où j’ai joué jusqu’en U19. Je m’entraînais avec les Premières et j’ai aussi disputé des matchs en U21.”

Ce qui lui plaît dans le vélo, c’est le fait de se dépasser. “Oui, pouvoir franchir ses limites. C’est un sport qui demande des sacrifices. Mais je les fais volontiers. Je m’entraîne quasi tous les jours.”

Au fil de la saison, Henri s’est découvert des aptitudes et une attirance pour le sprint. “Je n’ai pas encore eu l’occasion de sprinter pour la victoire mais j’espère que ça viendra. Je sais que la saison prochaine les distances seront plus longues et que ce sera difficile, mais j’aime sprinter”assure celui qui vient de débuter des études en comptabilité.