Il n'avait pas eu "beaucoup de temps de jeu là-bas".

Considéré en début de saison comme un candidat potentiel à la descente, l’OC Warcoing fait beaucoup plus que de la figuration dans cette P1. Après un passage à vide, Warcoing poursuit son apprentissage de la P1 en ayant retrouvé le sourire à la faveur de quelques bonnes performances.

Plusieurs fois menés au score le week-end dernier face à Gilly, avec Fiston dans les buts, faut-il le rappeler, les hommes de Fabien Delbeeke ont trouvé les ressources pour arracher un point. Ils espèrent à présent aller décrocher quelque chose à Péruwelz.

À cette occasion, Jérôme Baudry, attaquant de l’OC, fera son retour à la Verte Chasse, lui qui y a passé un an, alors sous les ordres de Patrice Meurant. Sans langue de bois, il avoue ne pas avoir conservé des souvenirs impérissables de son passage à Péruwelz.

"Quand j’ai débarqué à Péruwelz, j’arrivais justement de Warcoing. Et disons que mon temps de jeu n’a pas été très important", relève-t-il. "Mon seul plaisir, c’est quand j’allais prester avec la P3, où je m’amusais bien. Une équipe qui était d’ailleurs entraînée par Jonathan Krys, désormais coach de l’équipe A de Péruwelz."

Retour à Warcoing

Après cette expérience, Jérôme avait mis le cap sur Moen, dans les séries flandriennes, avant de revenir dans la région. D’abord à Havinnes, puis à Warcoing, où il entame sa deuxième saison depuis son retour au club. "Cet été, mon intention était de rester à Warcoing. Je m’y sens bien et je n’ai négocié avec personne."

Titulaire depuis le début de saison, Jérôme Baudry évolue sur un flanc. Ce qui ne constitue pas forcément sa place de prédilection. C’est pourtant le poste qu’il occupait le plus souvent aussi lors de son passage à Péruwelz. "Oui, c’est vrai. Mais je me mets au service de l’équipe et j’apporte ma combativité à chaque rencontre. C’est ce que l’entraîneur me demande."

Avec déjà quatre buts au compteur, le joueur de 26 ans a bien débuté la saison. "Mais je n’ai pas d’objectifs personnels. Je veux juste qu’on se sauve. Il a fallu le temps de s’acclimater à la P1, et puis il y a eu pas mal de changements dans l’équipe."