Pierre Denays a pulverisé son record personnel sur 10 km en Espagne en signant un chrono de 29.19


En réalisant 29.19 lors des 10 km de Valence, le Tournaisien Pierre Denays (Running safe) a explosé son record de 35 secondes et termine 34e sur plus de 12 000 engagés. Il faut dire que la douceur espagnole était propice aux exploits puisque le Kenyan Kipruto a battu le record du monde des 10 km sur route en 26.24 lors de cette même épreuve.

"Le tracé ressemblait à celui d’un circuit de F1, avec de longues lignes droites et quelques virages mais sans plus. Et il y avait très peu de vent", souligne Pierre.

Kiné et ostéopathe, Pierre Denays sortait d’une semaine classique entre boulot et entraînements. Mais il se sentait très en forme. "En juillet, j’avais réalisé 29.54. Ici, j’y allais pour tenter les 29.45. Jeudi dernier, j’avais fait 8 fois 1 000 mètres lors de ma séance d’entraînement avec à chaque fois une minute de récupération et j’avais tourné à 2.54 - 2.55 de moyenne. À Valence, j’ai terminé les 10 km en 2.56. J’ai eu un souci avec ma montre au départ mais mon chrono aux 5 000 mètres, en 14.25, m’a boosté. Tout le monde était parti assez vite. En prenant un départ un peu plus prudent et en finissant mieux, je peux encore gagner des secondes. Pourquoi ne pas essayer de finir un jour en 28.59 ?"

En stage comme… soigneur

À la mi-février, Pierre sera au départ du semi-marathon de Barcelone. En attendant, en cette fin de semaine, il va participer à une belle aventure. "Je pars quatre semaines en Afrique du Sud pour suivre huit athlètes en stage comme soigneur, dont Isaac Kimeli, Simon Debognies et aussi des athlètes étrangers. Nous serons de retour le 13 février et le 14, je pars pour Barcelone. D’ici là, je vais aussi pouvoir m’entraîner sur place et augmenter le nombre de kilomètres que j’effectue chaque semaine, pour arriver entre 110 et 120."

Pierre touche du bois pour ne pas se blesser afin de pouvoir signer un nouveau chrono de référence, sur semi-marathon cette fois.