La Nationale 1 de l'Estu Tournai, après le départ de Luc Vercauteren, a inauguré cette saison une direction tricéphale avec Maxime Dassonville (mental et relationnel), son frère Valentin (physique) et Romain Poix (T1). Une formule novatrice qui semble avoir déjà porté de jolis fruits et dont l’on jugera de l’efficacité en fin de campagne. Car l’équipe a subi une fameuse métamorphose par rapport à l’an dernier avec les départs de la majorité des cadres : Lachal, De Cocker, Lorio, Gaulin, Musilli, Boudjellal… Le comité souhaitait, en effet, une reconstruction de l’équipe pour et avec les Tournaisiens qui habitent son école de jeunes.

Le premier obstacle qui se dressera devant cette nouvelle formation de l’Estu est Merksem, en déplacement, ce samedi à 20h15. La saison dernière, face à cette équipe anversoise, Tournai n’avait subi qu’une défaite en cinq matches. Et au 7 mars, lorsque fut signifié l’arrêt définitif des hostilités pour cause de Covid, Tournai était deuxième des play-off avec 10 points et Merksem troisième avec 5 unités.

L’ancien champion de Belgique (c’était en… 1993) a connu plusieurs départs (dont celui d’Alexandre Hayon) et enregistré quelques arrivées durant l’entre-saison. La direction de l’Olse a annoncé une saison de transition pour rebâtir pour les années à venir.

Tournai s’y présentera déterminé mais avec la modestie qui sied lors d’une première journée de championnat. "Je pense que nous sommes prêts, confie Romain Poix. Nous avons eu la chance de ne pas avoir connu de grosses perturbations durant l’avant-saison si l’on excepte quelques petits bobos qui ont été soignés (Simon Devemy touché aux adducteurs, Tanguy Lefebvre blessé aux fessiers et Jonas Debouvries, coupure à la main… gauche). Nous devrions normalement être au complet pour prendre la direction de Merksem ce qui est plutôt un bon point pour entamer une compétition."

"Faute d’informations suffisantes sur notre adversaire, nous axerons cette découverte en développant nos points forts, la combativité et l’association défense/jeu rapide. Ce sera un match intéressant qui permettra de nous situer un peu dans la division."

Un dernier entraînement était programmé vendredi soir. L’équipe y sera fixée. Paulin Dewasme et Mathéo Devos pourraient faire partie de la délégation de N1, voire Othello Senelle. L’un ou l’autre jeune pourrait encore compléter le noyau.

A signaler, chose importante, que, dans le cadre des protocoles Covid, Merksem n’acceptera la présence que de dix supporters tournaisiens dont l’identité et le téléphone auront été préalablement communiqués par la direction du club.