Retour à domicile ce samedi pour les Tournaisiens

Suivant un judicieux principe de précaution suite à la tempête, l’Estudiantes a préféré ne pas effectuer le déplacement à Houthalen dimanche dernier. Cela a, au départ, fait frisoter les poils de la moustache de l’entraîneur qui tirait néanmoins des enseignements positifs de cette annulation

“Ca a peut-être un peu cassé le bon rythme dans lequel nous avions engagé ces playoffs. Mais si l’on s’impose, comme la logique le voudrait contre Merksem chez nous samedi, et si Houthalen venait à perdre à Courtrai, on se retrouverait à égalité de classement avant d’accueillir l’actuel leader chez nous. Et en cas de succès, nous nous retrouverions avec deux points d’avance en tête de classement.” Des pronostics qui, s’ils étaient respectés, offriraient une petite supériorité morale importante pour la suite de ce tour final.

Merksem, ce samedi soir (20h), Luc Vercauteren le respecte. “Nous l’avons battu trois fois sur trois. Et lors du premier match de play-off, en déplacement, si nous ne gagnons qu’avec deux points d’avance, c’est par manque de concentration à certains moments de la rencontre. On est plus forts mais il faut faire attention de bien jouer à notre niveau.”

Pour cette rencontre, deux inconnues demeurent dans la constitution de l’équipe. Jonas Debouvries, après opération chirurgicale, pourrait faire son retour sur le banc. Et l’on ne sait trop si Sofiane Boudjellal en sera. Pour le reste, Raphaël Arnoux sera de retour après huit semaines de blessure. Et tout le reste de la cavalerie sera fin prêt pour l’affrontement.

A noter que la date de report du match remis contre Houthalen n’a pas encore été fixée. Une concertation doit encore être effectuée entre la LFH et les deux clubs.