Florent Tachenion estime que son équipe veut trop bien faire et cela coûte des points à la Real.


La défaite subie dimanche face à Meux restera en travers de la gorge de beaucoup de joueurs. En cause : les deux cadeaux offerts aux adversaires pour leur permettre de prendre les trois points.

"L’erreur de Yoran (NdlR : Chalon) sur le premier but, ça montre qu’on aime trop jouer au beau football. Il tente de contrôler ma passe en retrait pour relancer le jeu par la défense et reconstruire une belle phase de jeu au lieu de dégager en sortie", commente Florent Tachenion.

Sur le second but, rebelote. "La défense tente d’empêcher l’attaquant d’aller au ballon au lieu de taper le cuir en sortie dès que possible. On veut éviter le plus de déchets possible et cela nous fait prendre des risques. À force de trop bien vouloir faire, on encaisse des buts assez évitables", constate l’ancien binchois.

La défaite face aux Meutois est d’autant plus triste car les Acrenois avaient le contrôle du jeu durant toute la rencontre ou presque. "Nos actions de but, c’étaient des belles phases construites contrairement à Meux qui procédait par de longs ballons afin de faire jouer de la tête les grands physiques qu’ils avaient."

Le joueur de 28 ans reconnaît toutefois que la Real peut également s’en vouloir après cette défaite. "Notre jeu était fluide et rapide, ce qui posait beaucoup de problèmes à l’équipe de Meux. Le problème, c’est que les ballons pour mettre le 2-0, on les a eus, moi le premier dès que je suis monté au jeu. Si on faisait preuve de plus d’efficacité, les trois points étaient dans la poche."

Florent Tachenion veut garder en tête les choses positives qui se déroulent actuellement à la Réal. "Perdre d’un but d’écart face à Meux, qui reste la seule équipe invaincue en Belgique, c’est pas mal. On a réussi à faire bonne figure et notre emprise sur le jeu était bien plus présente que la leur. Beaucoup de déceptions donc mais beaucoup de choses positives à retenir également au final avec cette défaite" conclut le joueur.