Alors que la Squadra Mouscron, pensionnaire de D1 de futsal, a décidé de reprendre les entraînements début août, le club hennuyer est déjà l’arrêt ! En cause, un cas positif au Covid-19.

"Un joueur a voulu passer un test chez nous durant la crise"
, explique Adriano Greco, le capitaine. "Mais je lui ai expliqué que ce n’était pas le bon moment. Il est revenu vers moi il y a quelques semaines. C’est un ancien élément à nous. Je lui ai expliqué qu’il pouvait venir nous rejoindre début août. Mais il n’est pas venu. Il a finalement débarqué comme un cheveu dans la soupe, un jour d’entraînement. Il a donc passé son test lundi soir. Le lendemain, il m’a envoyé un SMS: Adriano, je suis positif ! Je lui ai directement téléphoné. Il m’a expliqué qu’il avait passé un test Covid-19 à la suite de la demande de ses parents. Mais il ne m’en n'avait rien dit, car il n’avait pas le moindre symptôme. J’étais en colère. Je lui ai demandé s’il se rendait compte de son acte. C’est criminel. Moi, j’ai des gamins, des joueurs avec des familles, des membres du club qui sont âgés. C’est vraiment inconscient de sa part."

Le patron de la Squadra a décidé de stopper toutes les activités du club. "J ’ai mis la section foot et la section futsal à l’arrêt. On va passer les tests, à nouveau. J’organise tout, entre la partie française et la partie belge du groupe. Les joueurs sont fâchés et frustrés. La préparation va prendre au moins deux semaines de retard. Mais le sportif est secondaire. Je pense surtout à la santé de mon groupe."

"Dégoûté de cette situation"

Le club pensait pourtant avoir bien fait les choses. " Chaque joueur qui est rentré de vacances a passé un test Covid-19. J’ai encore un espoir qui m’a demandé s’il pouvait s’entraîner avec nous, il y a quelques jours. Mais il n’était revenu de vacances que depuis 48 heures. Je lui ai expliqué qu’il devait attendre et passer son test. On a mis en place des packs pour chaque joueur, avec des gants, des masques et des gourdes personnalisées. Le hall sportif est désinfecté tous les jours. Je suis vraiment dégoûté de cette situation."