On ne se refait pas. Après avoir été professionnel comme défenseur, Jimmy Hempte a gardé quelques préceptes de sa vie d’avant une fois le costume d’entraîneur endosser.

Dans son projet de jeu, l’ancien joueur de l’Excelsior attache une attention toute particulière à l’organisation défensive. “Je travaille beaucoup sur la méthodologie. C’est vrai que je souhaite avant tout garder une stabilité défensive avant de penser à attaquer”, livre-t-il.

Le technicien donne également beaucoup d’importance à la flexibilité tactique afin que son équipe soit imprévisible voire surprenante pour ses adversaires.

“Je veux qu’on maîtrise trois dispositifs afin de pouvoir jouer sur nos qualités mais aussi sur les défauts des clubs que l’on rencontrera.”

Pour l’ouverture du championnat, le Pays Vert se déplacera à Binche, tout juste frais promu. Un match piège face à un matricule toujours sur une spirale positive à la suite de sa montée à l’échelon supérieur.

“C’est un déplacement délicat. Ce n’est jamais évident de ne pas commencer à la maison. En plus, Binche va découvrir la division. Leurs éléments auront une forme d’insouciance qu’il faudra particulièrement gérer”, estime l’entraîneur.

Un autre obstacle se dresse sur sa route. Il devra composer avec l’absence de nombreux cadres dans son effectif. Vallera, Thulier, Luchtens, Mszanecky, Ritiere et Yakassongo sont forfaits.

“On a pas mal de blessures musculaires à cause des terrains. Ce n’est pas illogique mais c’est contraignant.” À Binche, les Athois tenteront de débuter parfaitement leur championnat. Jimmy Hempte a des objectifs bien précis pour cette saison. “D’abord assurer le maintien puis travailler notre mentalité. Dans les grosses rencontres, on répond toujours présent mais on se laisse parfois distraire face aux plus petits.”

Le match de dimanche permettra déjà d’y voir plus clair.