Depuis 2016, les Naïades s’infiltrent elles aussi entre les poteaux du côté du Tournai Rugby Club. La section féminine du club a déjà parcouru du chemin mais aimerait encore se développer et gravir les échelons dans le futur.

Dans cette optique, il faut recruter et donc casser l’image véhiculée par le rugby conjugué au féminin. Comme les autres représentantes de l’équipe, Bélinda Chmura, la joueuse la plus expérimentée, s’y attelle.

“Cette image de sport brutal ne reflète pas la réalité, mais il faut arriver à convaincre les filles. Une fois ce problème d’image résolu, chacune comprend que tout le monde peut avoir sa place chez les femmes dans ce sport. D’ailleurs, lors de nos campagnes de recrutement, nous jouons sur l’humour en insistant sur tous les profils : jeunes, vieilles, minces, fortes, rapides, puissantes. Chaque fille, quel que soit son gabarit, s’y retrouve, tout simplement parce que nous avons besoin de ces profils différents dans l’équipe”, indique Bélinda Chmura.

Pour l’instant, les compétitions sont à l’arrêt, forcément. En temps normal, les filles de Tournai évoluent dans un championnat original, le Challenge. “Il s’agit de rencontres à dix contre dix, avec des règles adaptées à ce nombre, comme des mêlées non poussées”, poursuit Bélinda, passée par Sirault et Frameries avant de débarquer à Tournai. “L’objectif est un jour de pouvoir intégrer les compétitions à quinze contre quinze. Mais pour cela, il faut avoir un noyau plus large. À l’heure actuelle, nous sommes seize au sein du groupe, dont une fille de 14 ans et demi, d’autres qui ont 16-18 ans, de jeunes adultes ou encore des mamans. Nous nous entraînons deux fois par semaine en soirée. L’idéal, pour pouvoir jouer à quinze, serait d’avoir un noyau de 25 joueuses.”

Bélinda Chmura l’assure : l’ambiance est excellente dans le groupe. “Malgré le Covid, nous avons eu une belle rentrée et nous espérons encore attirer du monde. Ma définition du rugby est simple : c’est une porteuse de ballon et les copines autour pour arriver ensemble à marquer l’essai. C’est cette solidarité qui fait notre force.”

De façon générale, le ballon ovale a pris un accent féminin au Tournai Rugby Club. Ainsi, Bélinda Chmura est également devenue coach d’une équipe de jeunes tandis que plusieurs femmes sont impliquées au niveau du management.

> Contact : info@tournairugbyclub.be