Tournai-Ath-Mouscron Le club de Vaul alignera moins d’équipes dans les séries nationales.

Le Vautour TC va aborder la saison 2019 d’interclubs avec prudence. Toutes les ambitions ne sont pas rangées au placard, mais le club n’alignera plus la grosse artillerie comme par le passé. De toute façon, l’équipe de Nationale 1 n’était pas parvenue à assurer son maintien.

"Il y aura une Nationale 2 messieurs ainsi qu’une Nationale 1 en juniors-vétérans et en vétérans, tandis que nous alignerons aussi une Nationale 1 en dames 35 ans", souligne Guy Maronnier, délégué interclubs.

La N2 messieurs fera appel à des jeunes et à des cadres du Vautour. Nick Beirnaert sera toujours fidèle au poste. "Nous allons évoluer avec des jeunes comme David Tixhon et Flavian Soudan. Pour le reste, il y aura des joueurs comme Maxime Bonnami, Stefan Wauters, Martin Van Hee et moi. En tout, huit ou neuf joueurs. Si à un moment, nous voyons qu’il faut absolument gagner un match pour assurer le maintien, nous mettrons l’équipe la plus forte possible", indique Nick Beirnaert. "Il n’y aura pas d’objectif précis. Mais je pense que nous pouvons vivre un exercice assez tranquille."

Descendus de N1, les Vallois souhaitent prendre le temps de souffler et Nick Beirnaert estime qu’il sera plus facile de gérer une seule équipe. "Oui, une équipe en N2, c’est bien. Nous ne devrons pas nous creuser la tête s’il y a un blessé pour le remplacer."

Il ne faut pas oublier que le club a investi beaucoup dans ses infrastructures ces derniers temps, notamment au niveau du padel. Il faut faire des choix car financièrement, assumer à la fois le volet sportif et l’amélioration des infrastructures n’aurait pas vraiment été possible.

Néanmoins, le Vautour devait encore faire parler de lui, notamment en juniors-vétérans 35 ans. "Nous sommes champions de Belgique et nous allons défendre notre titre. Nous prendrons part en septembre à La Manga au championnat d’Europe", conclut Nick Beirnaert, qui fait aussi partie de cette équipe.