Tournai-Ath-Mouscron Suspendu après son exclusion contre Onhaye, Maxence Dannel ne jouera pas le match de la dernière chance de Tournai.

Le match si important perdu samedi soir par les hommes de Carl Deviaene reflète finalement bien la saison. Une nouvelle fois, Tournai n’a effectivement pas pu reproduire ses bonnes prestations réalisées à l’extérieur. Une nouvelle fois, malgré une belle animation par séquence, le secteur offensif a semblé en manque d’inspiration. Enfin, une nouvelle fois, les émotions ont été difficilement contrôlables.

Ce dernier point aura d’ailleurs valu au gardien Maxence Dannel d’être exclu après avoir contesté de manière insistante auprès de l’arbitre le deuxième goal inscrit par Onhaye en toute fin de match. "J’étais sûr qu’il y avait faute sur l’action qui a amené le but", explique le portier des Rouge et Blanc.

Deux cartes jaunes coup sur coup lui auront donc valu une expulsion synonyme de fin de saison. Maxence ne pourra effectivement pas être aligné contre Givry dans le match de la dernière chance. "Je sais que je n’aurais pas dû agir de la sorte. Surtout que le match allait arriver à son terme… J’ai évidemment confiance en Valentin Nicolas pour le prochain match. Il faudra tout donner tant qu’il reste une infime chance."

Le Tournaisien essaie de trouver des explications à la défaite une nouvelle fois encaissée à domicile.

"Le coach nous a longtemps briefés sur les phases arrêtées et c’est tout de même de cette manière que nous encaissons, ce n’est pas normal. Nous n’étions qu’à 90 minutes d’une montée, nous avions véritablement tout en main pour cela. Avec notre parcours à domicile de la saison dernière et du début de l’actuelle, on se croyait véritablement intouchable à domicile. Ces derniers mois nous ont prouvé que c’était loin d’être le cas et on a reproduit les mêmes erreurs match après match…"

Un tour final pas bon pour l’image

 Si le tour final n’aura une nouvelle fois pas réussi au RFC Tournai, il laissera des traces plus marquantes par rapport à son image auprès des autres clubs.

Cela aura commencé par le recours introduit après la longue interruption intervenue sur le terrain de Richelle qui aura mené au replay de la rencontre. Si on pouvait donner difficilement tort à Tournai de jouer le coup, la plainte a été très mal vécue du côté de Richelle. Même le coach de Visé déplorait la situation.

Les supporters n’auront pas aidé à améliorer cette image samedi dernier en s’en prenant à de jeunes supporters d’Onhaye fêtant la montée de leur équipe dans une bonne ambiance. Ils n’étaient certes qu’une poignée à avoir usé de la violence mais l’image restera choquante. Les principaux intéressés devront certainement en payer les conséquences.