Succès 4-1 face à Warcoing

Péruwelz a dû attendre une grosse heure avant de prendre l’ascendant.

C’est Warcoing qui avait ouvert le score dès la 10e suite à un service de Baudry pour Sakanoko qui s’y reprenait à deux fois pour tromper Montuelle. Péruwelz répliquait sur un corner tiré en deux temps par Duval et dévié par Mercier pour l’égalisation à la 17e. Ensuite, Warcoing plantait quelques contres dangereux alors que Bruyneel sortait le coup-franc de Tainmont de l’autre côté.

A la 68e, Warcoing avait l’occasion de faire 1-2 mais Barah plaçait finalement au-dessus. Sur l’action suivante, Flamant isolait Derbal. Ce dernier, monté au jeu trois minutes plus tôt, contournait Bruyneel pour le 2-1. Warcoing accusait le coup et Péruwelz faisait 3-1 par Mercier, encore lui, de la tête sur corner de Tainmont tandis que Dor, de la tête aussi, clôturait la marque à la 90e sur service de Duval.

“Mes joueurs ont abandonné aujourd’hui et ça ne leur ressemble pas. Je suis déçu de cette mentalité. Nous aurions pu faire 1-2 et juste après, on prend le 2-1 et on a accusé le coup. En première période, nous avions aussi eu des occasions. Dès qu’on ne met plus cet engagement, ça ne va plus”, soulignait Fabien Delbeeke.

A Péruwelz, Jonathan Krys a poussé sa première grande soufflante de la saison. “Je connais mes joueurs et c’était le moment de le faire. J’ai un groupe qui a parfois besoin d’être secoué. Je voulais les trois points. Ils manquaient de coaching entre eux en première mi-temps. J’ai vu une équipe plus conquérante en deuxième période. Je suis content pour Yanis Derbal, qui marque juste après sa montée. Ces derniers temps, j’étais sur son dos et il a répondu présent.”

Boris Mercier, auteur d’un doublé, était tout sourire. “Nous avons réussi à confirmer notre beau succès acquis à dix contre onze à Hornu la semaine dernière. Au lieu de reculer comme nous l’avions fait contre Solre par exemple, nous avons bien géré. L’équipe gagne en maturité.”

Les buts: 10 e Sakanoko (0-1), 17 e Mercier (1-1), 68 e Derbal (2-1), 72 e Mercier (3-1), 90 e Dor (4-1).