En Wapi, les clubs de P1 ont quasiment tous repris le chemin des entraînements. Une bouffée d’oxygène après des mois d’inactivité. À Péruwelz, l’heure est à un mini-stage (voir ci-dessous). Et pour les autres ?

Beloeil : c’est sur le terrain 1 que Sébastien Terlin a donné rendez-vous deux fois par semaine à ses joueurs depuis le 1er juin. "Ce samedi, nous procéderons à des tests physiques, après quoi on stoppera jusqu’au 20 juillet. Mais les joueurs auront un programme individuel qu’ils ont intérêt à suivre car nous entrerons vite dans le vif du sujet. Nous n’avons pas programmé de stage ou de team building puisque nous serons engagés en coupe de Belgique et que la première échéance arrivera donc tôt. Nous avions décidé de reprendre le 1er juin pour permettre notamment aux nouveaux de faire connaissance avec le groupe, histoire qu’ils ne soient pas trop perdus à la reprise."

Biévène : Ronny Roelen et ses hommes n’ont pas encore retrouvé les terrains. "La reprise est fixée au 11 juillet. Un programme de préreprise a été fourni à chaque joueur." Préparation classique ou avec team building ? "Elle sera parsemée de quelques surprises ".

Molenbaix : Fred Debaisieux et son groupe sont sur le pont depuis le 26 mai. "Nous avons terminé ce mardi par un match face à Aalbeke. Désormais, on arrête jusqu’au 20 juillet. Les joueurs ont reçu un programme individuel. Nous avions envisagé d’organiser un petit stage mais en fonction des vacances des uns et des indisponibilités des autres, on a décidé de ne pas le faire. Ce sera donc un programme classique avec deux matchs par semaine, dont un le week-end et au total quatre à cinq séances hebdomadaires."

Pays Blanc : Gwen Rustin sonnera le rassemblement le 12 juillet. Mais le groupe a déjà eu l’occasion de se côtoyer. "Je n’ai pas voulu reprendre à fond dès à présent. Nous avons juste organisé trois ou quatre séances de démarquage ainsi qu’un tournoi de mini-foot à 5 contre 5 lors duquel nous avons mélangé P1, P3 et U19, histoire que tout le monde reprenne contact avec le ballon. À partir du 12 juillet, on se verra cinq fois par semaine avec une charge de travail nettement plus volumineuse."

Le noyau péruwelzien va respirer la bonne Eau d’Heure

Destination Froidchapelle ce week-end pour un mini-stage sous forme d’activités de team building pour le noyau péruwelzien. “Un cadre idyllique près des Lacs de l’Eau d’Heure, souligne le T1, Jonathan Krys. Au programme, il y aura par exemple de la pétanque, du footgolf et du VTT. Notre comité va aussi nous rendre visite et passera deux jours avec nous. Ensuite, nous ferons un break jusqu’au 15 juillet.”

Depuis plusieurs semaines déjà, Péruwelz A avait repris le collier avec des séances d’ent

raînement organisées notamment dans les installations de Thumaide.

“J’en profite d’ailleurs pour remercier les dirigeants de Thumaide pour leur accueil. Ils ont accepté de nous prêter leurs installations vu que nos terrains sont en cours de réfection”,
explique ainsi Jonathan Krys.