Tournai-Ath-Mouscron La Ronde va vivre la dernière manche de son histoire ce samedi.

Cela fait plusieurs années qu’il cherchait un repreneur pour la Ronde de Dottignies. Mais Marc Duquesnoy ne l’a pas trouvé. L’organisateur va donc mettre sur pied sa dernière manche de la Ronde, ce samedi, dans son fief de Dottignies.

"C’est une déception que notre organisation ne continue pas, explique-t-il. Moi, de mon côté, j’avais décidé d’arrêter à la fin de cette saison, à la fin de la cinquantième édition de la Ronde de Dottignies. Il faut savoir dire stop. J’aurais préféré que ce soit en passant le relais. Mais ce n’est pas simple."

Le vélo vit en effet des heures compliquées, avec la difficulté de trouver des signaleurs, de boucler les budgets ou de disposer de parcours sûrs. "Et puis, aujourd’hui, les courses cyclistes, ça dérange pas mal de personnes, ajoute Marc Duquesnoy. Ce n’était pas le cas il y a trente ou quarante ans… Nous allons donc vivre notre dernière manche ce samedi."

Pour une dernière édition que Théo Lowie va tenter de remporter. Le champion du Hainaut dispose d’une belle avance, lui qui s’est imposé en force la semaine dernière dans l’avant-dernière manche, à Dottignies.

"Ce sera une belle dernière manche, nous aurons d’ailleurs une réception ensuite, pour laquelle nous avons invité de nombreux anciens vainqueurs, ajoute encore Marc Duquesnoy. Il y aura certainement de l’émotion. Cela me fera bizarre quand ce sera terminé. Et j’espère vraiment qu’il restera ensuite des courses encore dans la région. Que je puisse aller les voir. En étant de l’autre côté de la barrière."

Départ samedi à 15 h.