Tournai-Ath-Mouscron Au terme de sa demi-finale, Mickels prend une sérieuse option sur le podium de dimanche à Mettet.

Dix secondes seulement distancent Jérémy du flandrien Maxime Cluydts, à l'issue de la première demi-finale de ce samedi.
" J'ai pris un excellent départ et conservé la tête de course durant plus d'un quart d'heure. Mais, à la faveur d'un tronçon de terre, Cluydts a fait parler les chevaux et m'a débordé" explique le Burysien, visiblement très satisfait de sa prestation.
Mickels enregistre le troisième temps au classement général des deux séries et partira, demain après-midi, une nouvelle fois, en première ligne de la finale qui regroupe les 15 meilleurs chronos. Avec pour seule obsession une place sur le podium.
" Je suis réaliste, mais ambitieux. Sauf incident technique ou accrochage, Cluydts et le Suisse Zbinden vont se tirer la bourre, à armes égales, pour se départager la première place. Moi, je dois m'accrocher au second accessit, avec ma modeste cylindrée" reconnaît Jérémy, avec un brin de fatalisme.
© Frédéric Fautré
 
En effet, ses adversaires disposent de budgets sans commune mesure avec ses petits moyens. Et leurs machines infernales de 15 à 20 chevaux de plus dans le moteur.
" Ce n'est pas grave, car cette année j'ai pu investir dans un plateau beaucoup plus compétitif. Et je n'ai jamais eu une condition physique aussi affûtée. Depuis que je me suis mis à la course à pied, il y a quelques mois. Alors, autant vous dire que mes adversaires devront éviter d'aller à la faute" conclut avec philosophie celui qui touche déjà, du bout du doigt, son rêve. Ce soir Jérémy Mickels ira, à n'en pas douter, au lit très tôt!