Tournai-Ath-Mouscron Secrétaire puis président de la Raquette rouge, Christian Hermans se prépare à tourner une page après 45 ans de services.

Une page se tourne à la Raquette rouge de Basècles. Après plus de 45 années passées au club, d’abord comme secrétaire puis en tant que président depuis 4 ans, Christian Hermans va passer la main.

"Je remercie d’abord mon épouse, sans laquelle je n’aurais pas pu m’investir autant. J’avais fait part de mes intentions il y a quelques mois déjà. Je resterai dans le comité et je vais m’atteler à écrire l’histoire du club puisque nous fêtons nos 50 ans l’an prochain. Je quitte mon poste en laissant le club en bonne santé. Nos jeunes ont remporté pour la quatrième année consécutive le pré-ping. Et nos équipes féminines ont réalisé un véritable carton."

Un appel à candidatures avait été lancé. Et c’est Cédric Cardinael, 44 ans, qui va succéder à Christian, au 1er juin. Il est l’actuel secrétaire du club. "Cédric connaît bien la maison et jongle avec l’informatique. C’est important car le secrétaire avec son bic, c’est fini", assure Christian Hermans, qui garde en mémoire de grandes joies et des moments plus durs. "Nous avions démarré à la Maison du Peuple de Basècles avec 3 équipes et 4 tables avant de venir nous installer au hall des sports. En 5 ans, nous sommes montés de P2 en N2. Fameux. Je déplore bien sûr la disparition de quelques amis. Et l’absence de public. Notre public, ce sont les gens du club."

Cédric Cardinael souhaite travailler dans la continuité. "Nos jeunes d’aujourd’hui feront tourner le club demain. Nous pouvons compter sur un comité où chaque personne est à la bonne place. Guillaume Sanna va me succéder au secrétariat. Il a accepté sans hésitation et connaît la fonction. Conservons cette même mentalité de battant tout en nous amusant. C’est la bonne recette. Nos jeunes se font remarquer un peu partout et donnent une bonne image du club. C’est une fierté."

Une gestion saine, sans mercenaires : la Raquette rouge entend poursuivre sur la même voie, sans négliger l’aspect festif.