Tournai-Ath-Mouscron Gwenaël Rustin sera le prochain T1 du Pays blanc.

À 38 ans et après des expériences à Leuze/Lignette, Wez et Ere, l’actuel coach de l’équipe B du Pays blanc, Gwenaël Rustin, a été désigné comme futur T1 de la P1. Entretien.

Gwenaël, vous attendiez-vous à être choisi pour succéder à Steve Artisien au terme de la saison ?

"Absolument pas. Jeudi dernier, nous étions encore en train de préparer la future saison de l’équipe B, en P3 ou en P2 si nous montons, avec le comité. Samedi, le club, via un communiqué, a annoncé que Steve allait faire un pas de côté. Et dimanche, le comité m’a demandé si j’étais d’accord pour prendre le poste. Pour moi, cet événement n’était pas programmé. C’est un bouleversement en quelque sorte."

N’est-ce pas un cadeau empoisonné ?

"Quand un entraîneur reprend un groupe, il y a toujours de petits réglages à apporter. Mais le cadeau empoisonné, ce n’est pas le groupe, c’est le poste de T1 en P1. Pour mes collègues, c’est pareil. Il y aura pas mal de boulot, il faudra s’adapter aux uns et aux autres et les joueurs devront aussi s’adapter à ma façon de faire. Ce sera une découverte et nous essaierons de partir ou de repartir sur de bonnes bases, avec le matériel humain dont je disposerai."

Il y a des caractères forts dans le noyau…

"Oui, mais je vais poser mon cadre de travail, ma philosophie de jeu. Je veux des gens 100 % motivés dans mon groupe. Tout le monde doit tirer dans le même sens. Et pas question d’aller au clash. Je vais discuter avec tout le monde et si quelqu’un entend saborder le groupe au profit de son propre ego, alors nous nous séparerons avant même le début de la saison."

Le groupe va-t-il beaucoup changer ?

"Je connais l’effectif mais je prends aussi pas mal de renseignements sur l’état d’esprit des joueurs. J’ai établi des contacts avec des gens qui connaissent la maison pour définir ce qui tourne bien et ce qui va moins bien dans le groupe. Une fois cette analyse réalisée, nous pourrons définir avec le comité les profils dont nous avons besoin."