Dimanche, 89e minute d’un match importantissime dans le cadre du maintien en P2A entre Péruwelz B et Meslin. C’est 2-2. Le PFC obtient un penalty. Maxence Plumes s’avance, tire et marque. Résultat ? Un… six mètres décidé par l’arbitre en faveur de Meslin. Jouez messieurs. Incompréhension générale.

"J’étais dans ma bulle avant de tirer le penalty, puis j’ai tiré et j’ai marqué mais l’arbitre a sifflé car visiblement, des joueurs de mon équipe sont rentrés dans le rectangle avant que je ne tire, explique Maxence Plumes. L’arbitre a donc sifflé un 6 mètres pour le gardien adverse au lieu de me refaire retirer le penalty. J’étais confus, comme le reste de l’équipe d’ailleurs, mais on a dû se remettre directement dedans pour finir le match."

Les dirigeants péruwelziens auraient pu porter réclamation. Le match aurait ainsi probablement dû être rejoué.

"Tellement énorme"

Après quelques heures de réflexion, le PFC a tranché. "Nous en avons discuté et on se demandait vraiment si ça en valait la peine. Au final, nous n’irons pas plus loin, indique Patrice Meurant, le manager péruwelzien. Il est clair que le penalty aurait dû être retiré, même si nous n’étions pas certains qu’il aurait été transformé à nouveau. Nous avons à vrai dire tous été surpris car les choses se sont passées très vite. Sur le coup, on se demandait si on avait loupé un épisode dans la réglementation. C’était tellement énorme. Nous avons ensuite relu le règlement trois ou quatre fois mais il n’y a aucune règle qui appuie ce que l’arbitre a pris comme décision. Après la rencontre, ce dernier a d’ailleurs reconnu son erreur. Il était persuadé d’être dans son bon droit en donnant le six mètres à Meslin. Mais s’il a bien vu des joueurs de Péruwelz entrer dans le rectangle, il aurait donc dû faire retirer le penalty. Ça nous coûte deux points, c’est malheureux."

Encore une histoire qui va faire le tour de la Belgique.