Drôle de situation. L’incertitude plane encore sur la suite de la saison 2020-2021 mais, dans de nombreux clubs, 2021-2022 se prépare déjà. C’est le cas en P2A, où Jean-Dominique Vessié (Templeuve) et Fabien Delbeeke (Obigies) ont par exemple déjà rempilé.

Jean-Dominique Vessié entamera donc sa septième saison chez les Templeuvois. Il aurait aimé que la sixième se déroule autrement mais… "La sagesse doit l’emporter. Comme tous les footeux, je voudrais reprendre le chemin des terrains. Mais il faudrait que les buvettes puissent rouvrir, ce qui ne devrait pas être le cas. On ne pourra pas reprendre avant mars. J’ai vu que les instances attendaient le 22 janvier et le prochain comité de concertation pour décider. Mais ça devient de plus en plus difficile."

Le T1 de Templeuve craint aussi que cette reprise après plusieurs mois sans compétition ne se traduise par un nombre conséquent de blessures. "Maintenant, les joueurs ne restent pas non plus à ne rien faire. Ils ont reçu un programme et nous allons courir aussi le dimanche matin. Encore une fois, je préfère jouer. Mais la sagesse me dit non, surtout quand je vois le nombre de contaminations."

Quoi qu’il en soit, les discussions au sujet de sa reconduction n’ont pas trainé à Templeuve. "En 30 secondes, c’était réglé", certifie Jean-Do, qui est chez lui à la Providence.

Un club bientôt centenaire

Désormais, il va devoir, comme ses homologues, s’atteler à la confection du noyau, car les grandes manœuvres ont déjà commencé. "Certains clubs sont déjà en route depuis un moment pour faire leur marché. Et nous sommes proches de la frontière linguistique, ne l’oublions pas. De l’autre côté, les mouvements débutent tôt."

Le coach a déjà sondé ses joueurs. "Sur les 25 de mon noyau, 16 m’ont déjà dit oui, dont des garçons comme Bruchet, Tangle ou Delberghe. J’attends encore les réponses de 9 joueurs. Certains sont courtisés. D’autres se posent des questions. La crise a fait naître une certaine démotivation chez des joueurs. Ils se demandent tout simplement s’ils vont continuer ou pas le foot."

Le club de Templeuve se prépare à célébrer ses 100 ans d’existence. "C’est prévu en juin", confirme Jean-Do. "Mais difficile de programmer une grosse fête au vu de la situation actuelle."