Le buteur incarne la sérénité retrouvée au RFB

Les Francs Borains sont donc sortis du dernier week-end avec le moral regonflé à bloc et surtout l’opportunité de coiffer la Raal avec un seul résultat positif par rapport aux Louviérois. Les joueurs de Nicolas Huysman n’ont pas été brillants, mais ont fait dans la sobriété, et ça a payé. "On n’a peut-être pas fait un grand match mais tous ceux qui viennent chez eux mettent en place un bloc bas et c’est plus compliqué" , explique Valentin Kouame. "On a aussi perdu des points depuis le début du championnat en voulant bien jouer, et ça nous a servi de leçon. On ne pas pouvoir bien jouer tout le temps mais ce qui prime, c’est le résultat."

Comme à Wavre, les Boussutois ont dû courir après le score. "C’est forcément plus compliqué mais depuis quelque temps, on a retrouvé une belle sérénité dans l’équipe. Le coach nous a encore rappelé avant le match de ne pas nous affoler si on venait à prendre un but. Et c’est ce qui s’est passé."

Le 3e but borain, dans les arrêts de jeu de la première période, a tout de même fait beaucoup bien. Et c’est lui qui l’a inscrit. "Ça fait forcément très plaisir vu que c’est mon premier. Mais pour moi, l’important, ça reste le collectif. Je suis resté sur le flanc pendant trois mois et demi suite à un problème aux adducteurs et ça a été très compliqué psychologiquement. Mais les amis, le staff et la direction ont été là pour moi et maintenant, je vais leur rendre la pareille. On forme un vrai bloc, avec des solutions aux problèmes. D’ailleurs, quand je n’étais pas là, Sahim Herzallah et Giova Ficarra ont très bien presté."

La volonté d’aller chercher les Louviérois est là et enfin décrocher le titre qui se refuse trop souvent aux Borains ces dernières années. "Sans être prétentieux, j’ai toujours dit que notre principal adversaire, c’était nous-mêmes. Il reste huit matches et il nous faut huit victoires. Peu importe comment on va les chercher. Après ça, on verra ce que ça donne."