Après l'éviction de Gaby Gulyas, c'est la deuxième perte pour le Racing Charleroi. Depuis quelques jours, l'entraîneur adjoint des "Rhinos", qui évoluent en D2 amateurs, souhaitait avoir une entrevue avec le manager du club. "Mais ce fut difficile d'accorder nos agendas", explique Sabino Boccuzzi. "Je dois le rencontrer ce mercredi, si tout va bien."

Xavier Thiry, arrivé au terme de la défunte saison, devait former un nouveau binôme avec Salvatore Lenti. Durant la préparation, les deux hommes ont mis en place un groupe de qualité. Le club est même passé à deux doigts d'atteindre les seizièmes de finale de la Coupe de Belgique afin d'y défier une équipe de Pro League. Néanmoins, il semble que les choses n'étaient pas si claires entre les différentes parties. "Je pense qu'il n'a pas la même vision du jeu que Salvatore Lenti. Ce n'est pas toujours simple de faire cohabiter deux entraîneurs. Xavier a donc envoyé un mail de départ à l'ensemble du club."

Il y avait d'ailleurs un désaccord sur la composition, avant le match particulier contre Châtelet. "Salvatore a accepté de disputer la première période avec les choix de Xavier. Mais cela n'a pas fonctionné. La montée de Kabeya, comme le voulait notre T1, a permis au groupe de mieux jouer."

Sabino Boccuzzi est plutôt déçu de cette décision. "Je ne retiens personne, car chacun est libre de ses choix. Mais Xavier est un grand professionnel qui sait travailler. C'est dommage."

Salvatore Lenti pourrait occuper seul la tête de l'équipe, à moins qu'il souhaite donner plus d'importance à Taïb Matmati, comme ce fut déjà le cas la saison passée après le départ d'Emmanuel Massaux.