Olivier Rochus veut faire le plein de bons points sur terre

Mig. T.

Battu à Casablanca, il veut se racheter à Monte-Carlo

MONS Battu en deux sets mardi dernier, au premier tour du tournoi de Casablanca, par le modeste Argentin Federico Browne, Olivier Rochus a mal débuté la saison sur terre battue. «Mais il convient de ne pas tirer trop d'enseignements de cette défaite. Olivier manquait de repères sur brique pilée. Hormis la parenthèse du match de Coupe Davis à Séville, il n'avait plus joué sur cette surface depuis huit mois! Et il n'est jamais entré dans la partie», explique son coach Thierry Van Cleemput.

Dès aujourd'hui, Olivier Rochus prendra le chemin de la Côte d'Azur pour participer au tournoi de Monte-Carlo où sa place dans le tableau final n'est pas encore assurée. «Pour l'heure, deux joueurs le précèdent dans l'ordre des entrées. Au pire des cas, il participera aux qualifications...»

Pointé à la 58e place du dernier classement ATP, Olivier Rochus a de bons points à gagner durant cette saison sur terre battue. A son agen- da, il a d'ailleurs programmé de participer successivement aux tournois de Monte-Carlo, de Barcelone, de Munich, de Rome, de Hambourg, de St-Pölten et de Roland-Garros! «Actuellement, il n'est pas encore très affûté. Il a besoin de matches. L'objectif est qu'il arrive à son pic de forme à Rome», ajoute Thierry Van Cleemput.

La saison passée, l'Auvelaisien avait signé une belle campagne sur terre battue avec un quart de finale à Majorque (face à Calleri), une demi-finale à St-Pölten (face à Nicolas Lapentti) et un deuxième tour remarquable à Roland-Garros (défaite en 5 sets face à Marat Safin). «Il est endurant et possède une fantastique technique. Il s'agit là d'atouts essentiels pour le jeu sur cette surface», précise son coach.

Probablement appelé à prendre prochainement (avec Jacques Leriche) la direction sportive de l'AFT, Thierry Van Cleemput mettra un terme, le 31 août prochain, à sa collaboration avec Olivier. «Nous avons travaillé ensemble durant huit ans. C'est un joli bail! Et je crois que l'arrivée d'un nouveau coach, qui lui tiendra un discours différent, pourrait donner un nouvel élan à sa carrière. Mais d'ici là, j'espère qu'Olivier aura atteint le Top 50 mondial...»

© Les Sports 2003

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be