Olivier Rochus: "On devinait que Djoko serait présent !"

Mig. T.
Olivier Rochus: "On devinait que Djoko serait présent !"
©Photonews

Les joueurs belges ne sont pas surpris de la participation du n°1 mondial

CHARLEROI La participation de Novak Djokovic à ce match Belgique - Serbien alimente bien des conversations dans les coulisses du Spiroudome . Mais elle ne surprend pas vraiment les joueurs de Johan Van Herck. “Djoko aime cette compétition. Il aime représenter son pays. Personnellement, j’étais convaincu qu’il serait présent”, confie, d’emblée, Olivier Rochus.

De la même façon, les joueurs belges ne se font pas de soucis sur la faculté du n°1 mondial à s’adapter à la terre battue de Charleroi. “Il aura deux jours pour s’entraîner. Je crois que ce sera suffisant. Certes, il devra trouver ses repères, mais il est très, très fort. Sur toutes les surfaces. À tous les niveaux...”

Dans l’absolu, avec le récent lauréat de l’Open d’Australie au sein de l’équipe serbe, les chances de qualification belge sont devenues assez minces. “Mais, en même temps, nous n’aurons rien à perdre. Avec le soutien du public, sur terre battue, tout est possible”, ajoute Rochus.

Johan Van Herck n’a pas encore révélé la composition de son équipe pour les deux premiers simples. La présence de David Goffin semble assurée. Le Liégeois a prouvé, lors du dernier Roland-Garros, qu’il maîtrisait parfaitement les subtilités de la terre battue et qu’il pouvait complètement déstabiliser ses adversaires. Il jouera probablement son premier match face à Viktor Troicki (ATP 39), le n°2 serbe (en l’absence de Tipsarevic). Il a clairement les armes pour s’imposer. “Je l’avais joué l’an passé à Winston-Salem. J’avais gagné en trois sets, sur dur. C’est plutôt bon signe...”

Reste à savoir qui sera le deuxième joueur belge titularisé en simple. Légèrement blessé aux adducteurs en Australie, Steve Darcis semble totalement rétabli. “Je ne ressens plus aucune douleur à l’entraînement. Je sers normalement. Si le capitaine le souhaite, je suis prêt...”

Ceci dit, Van Herck pourrait également faire appel à l’expérience et au talent d’Olivier Rochus qui a la particularité d’avoir battu trois fois Djokovic lors de leurs cinq précédents duels ! “J’ai gagné deux fois en 2005 (Belgrade et Lyon) et une fois en 2010 (Miami). Et je l’ai aussi poussé aux cinq sets à Wimbledon en 2010”, rappelle l’Auvelaisien qui se plaint d’une légère contracture à la cuisse.

Lors du match face à l’Espagne, en 2011, Oli n’avait pas caché sa déception de ne pas affronter Nadal. Il est plus nuancé cette fois. “Si je joue, tant mieux. Je serai ravi. Si ce n’est pas le cas, ce sera pour le bien de l’équipe”, dit-il sagement.



© La Dernière Heure 2013


Tous les scores de tennis en live

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be