Raonic: "Je veux aller au bout"

Milos Raonic va essayer dimanche de devenir le premier jouer canadien à remporter un titre du Grand Chelem.

Rédaction
Britain Tennis - Wimbledon - All England Lawn Tennis & Croquet Club, Wimbledon, England - 8/7/16 Canada's Milos Raonic celebrates during his match against Switzerland's Roger Federer REUTERS/Tony O'Brien © PHOTO NEWS / PICTURE NOT INCLUDED IN THE CONTRACTS
Britain Tennis - Wimbledon - All England Lawn Tennis & Croquet Club, Wimbledon, England - 8/7/16 Canada's Milos Raonic celebrates during his match against Switzerland's Roger Federer REUTERS/Tony O'Brien © PHOTO NEWS / PICTURE NOT INCLUDED IN THE CONTRACTS ©Photo News

Milos Raonic va essayer dimanche de devenir le premier jouer canadien à remporter un titre du Grand Chelem.

Le Canadien est face à un énorme défi à Wimbledon : faire chuter le chouchou du public après avoir gravi échelon après échelon vers cette finale à Londres.

À quel point cette finale est-elle un tournant dans votre carrière ?

"J’espère déjà que je pourrais faire en sorte que ça compte encore plus en la gagnant. J’ai une grande opportunité dimanche et c’est ce qui me motive. Mais je pense que dans ce tournoi il y a eu un moment spécial pour moi lorsque j’ai remonté ces deux sets de retard en huitièmes de finale. Carlos Moya et John McEnroe à ce moment m’ont dit : ça pourrait changer toute ta carrière. Maintenant j’espère aller au bout."

Comment voyez-vous ce duel face à Andy Murray ?

"Ce sera un défi, c’est certain. Il fait tout bien, mais le plus important pour moi va être de ne pas refaire la même erreur qu’au Queen’s en me laissant entraîner dans sa filière de jeu. Je dois imposer le mien."

Comment expliquez-vous ce cap franchi cette saison ?

"J’ai essayé d’améliorer chaque aspect de mon jeu et de ma façon de travailler : la nourriture, la préparation avant les entraînements, avant les matches, ce que je fais à l’intersaison, ce que travaille physiquement et mentalement. J’ai embauché beaucoup de gens et je voyage avec une grande équipe même si on a un peu réduit ici car à un moment il y avait trop de monde, c’était fatigant. Je veux du feedback, je veux qu’on me dise comment devenir meilleur. Je ne me suis rien épargné afin de tirer le maximum de moi."

Que signifie votre finale pour le tennis canadien ?

"Je pense que c’est la reconnaissance de l’état du tennis au Canada en ce moment, car il n’y a pas que moi : Denis Shapovalov est en finale dans le tableau juniors ici, d’autres sont également très prometteurs donc le futur du tennis canadien est bon et pour moi c’est agréable d’être un peu le leader, d’avoir fait de grand pas en avant. Mais je suis très loin d’en avoir terminé."


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be