Steve Darcis met un terme à sa carrière: "Dommage que cela se termine au 1er tour des qualifs d'un Grand Chelem"

Steve Darcis (ATP 176) a mis un terme à sa carrière de joueur de tennis professionnel ce jeudi à Melbourne, à la suite d'une défaite au premier tour des qualifications de l'Open d'Australie.

Il a en effet mené 5-3 dans son premier set face au Français Elliot Benchetrit, puis a eu deux balles de set sur son service à 5-4 avant de mener encore d’un break dans le deuxième set (4-3). Mais au final, il a dû céder en deux manches (7-5, 7-5) sur le court 3 et donc mettre un point final à sa longue carrière.

Une demi-heure environ après sa défaite, il avait du mal à totalement réaliser que cette fois c’était bel et bien fini.


Que ressentez-vous après ce dernier match ?

C’est la fin de quelque chose. Je suis un peu triste que tout soit fini et que ça se finisse comme ça. Je n’ai pas été très bon aujourd’hui. J’ai eu des occasions, je ne les ai pas prises alors que lui, oui. Je vais rentrer chez moi, me poser un petit peu et puis on verra comment ça se passe après. C’était la dernière, il faut bien qu’à un moment ça s’arrête... J’ai fait ce que j’ai pu, mais c’est dommage que ça se termine au premier tour des qualifications d’un Grand Chelem, mais ça fait partie du jeu. Je n’avais qu’à être meilleur.

Y a-t-il quand même une émotion particulère ?

Je suis triste. J’ai encore au fond de moi envie de jouer mais j’ai trop mal. A partir du moment où je ne prends plus trop de plaisir à l’entraînement ou en match parce que j’ai mal et alors que dans la vie de tous les jours j’ai mal sans prendre d’anti-inflammatoires... Il y a un moment où il faut penser à autre chose, mais c’est sûr que je ne suis pas content d’arrêter car j’ai encore l’envie en moi. Mais mon corps n’en peut plus et ma tête non plus. J’ai fait une carrière correcte, j’ai fait de belles choses, eu des hauts et des bas : quand je vais me poser, je me dirais sans doute que ce n’était pas si mal, mais là c’est difficile. Je m’y étais préparé mais là c’est vraiment la fin, une page se tourne.

Pas de regret d’arrêter ici et pas plus tôt à l’ATP Cup après la très belle campagne de la Belgique ?

Je suis en Australie, on me donne de l’argent pour venir ici, je ne vais pas le jeter par la fenêtre. Je perds au premier tour des qualifications mais ça fait partie du jeu et je le savais. Je vais rentrer chez moi, être content...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Tous les scores de tennis en live

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...