Nadal: "Je suis très heureux, mais pas autant que d’habitude"

Intraitable, l’Espagnol a écrit une nouvelle page de l’histoire du tennis.

Nadal: "Je suis très heureux, mais pas autant que d’habitude"
©AFP
Et à la fin c’est l’Allemagne qui gagne. Pardon ! Et à la fin, c’est Nadal qui gagne. Voilà la maxime qui doit coller à Roland-Garros. Arrivé à Paris avec des doutes sur ses capacités à briller après une longue période sans tennis, sur une terre battue plus lourde que d’habitude et qui allait amortir son lift avec l’aide de nouvelles balles qui lui convenaient...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet